Projet d'un nouveau bâtiment pour l'UE : David Cameron en colère

-A +A

Vendredi dernier (24 juin), le premier ministre britannique, David Cameron, s'est emporté contre les dirigeants de l'Union européenne qui ont présenté l’avancement des travaux du projet de 240 millions d'euros pour la construction d'un nouveau bâtiment de l'UE à Bruxelles, alors que l'Union prêche l'austérité dans ses Etats membres.

Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, a remis aux chefs de gouvernement une brochure réalisée à grands frais pour illustrer l'avancement des travaux lors d'un dîner jeudi soir, qui a été éclipsé par les efforts fournis pour résoudre la crise de la dette grecque.

« Lorsqu'on voit circuler ce genre de brochure luxueuse qui montre un nouveau bâtiment pour le Conseil européen, c'est extrêmement frustrant », a déclaré M. Cameron. « Et on se demande si ces institutions comprennent vraiment ce que chaque pays, chaque citoyen doit supporter, alors que nous réduisons les budgets et tentons de joindre les deux bouts ».

Les commentaires de M. Cameron réjouiront les détracteurs d'une intégration européenne renforcée au sein de son Parti conservateur de centre-droit. Les médias britanniques en ont également profité pour décrire l'Union européenne comme un organe bureaucratique qui dépense des sommes extravagantes.

Les diplomates des autres Etats membres ont affirmé que les dirigeants de l'UE avaient été très surpris que M. Van Rompuy choisisse un tel moment pour exhiber le projet.

Le nouveau bâtiment du Conseil européen, au cœur de Bruxelles, a été commandé en 2004 et le travail de rénovation est déjà en cours dans le quartier européen.

M. Cameron demande un gel du prochain budget à long terme de l'UE et utilisera pour sûr ce genre de projets pour obtenir l'appui d'autres dirigeants.

Ce bâtiment, qui portera le nom d'« Europa », accueillera les sommets réguliers des dirigeants des 27 Etats membres et abritera les bureaux de M. Van Rompuy, le premier président du Conseil européen, qui rassemble les chefs d'Etats et de gouvernement.

M. Cameron a déclaré que l'actuel bâtiment était en parfait état. « Je ne me suis rendu dans ce bâtiment que sept fois cette année, mais il semble faire parfaitement l’affaire pour abriter le Conseil européen », a-t-il déclaré.

Le nouveau bâtiment devrait être inauguré en 2014. Son coût ne devrait pas dépasser le plafond de 240 millions d'euros approuvé en 2004, selon les services de M. Van Rompuy.

EurActiv avec Reuters – traduit de l'anglais par Amandine Gillet

Réactions: 

Prochaines étapes: 

Liens externes: 
Publicité