Climat : l’UE « déçue » par les engagements de la Chine et des Etats-Unis

-A +A

Seul un « miracle » permettrait aux dirigeants mondiaux de parvenir à un accord climatique pendant les dernières heures de la conférence de Copenhague, a dit le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva après le discours tant attendu du président des Etats-Unis Barack Obama qui a déçu les négociateurs. Un reportage d’EurActiv depuis Copenhague.

Publicité