La Grande-Bretagne a levé l’interdiction d’exploiter le gaz de schiste jeudi (13 décembre) malgré des craintes concernant l’environnement. Elle veut ainsi devenir le leader européen dans un secteur qui a transformé le marché américain de l’énergie.