La part des dépenses de la Politique agricole commune attribuée à la protection des forêts devrait être accrue mais seulement si les propriétaires de forêts se conforment à la aux politiques sur l'environnement et la biodiversité, a déclaré l’eurodéputé grec Kriton Arsenis lors d’un entretien accordé à EurActiv.