D’après un rapport publié par l’ONG écologiste Friends of Europe,  les revendications des entreprises pétrolières selon lesquelles un objectif européen visant à réduire de 10% d'ici 2020 les émissions de gaz à effet de serre pendant la production, le transport et l’utilisation de carburants est irréalisable, sont erronées.

L’ ONG affirme que les entreprises pétrolières ont les moyens d’atteindre l’objectif que la Commission propose d’inclure dans sa directive de 1998 sur la qualité des carburants en cours de révision, même sans avoir recours à des biocarburants « nocifs ». 

Dans son rapport, publié le 29 avril, la Commission estime que les entreprises pétrolières opposées à la proposition pourraient en fait réaliser des réductions des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 10,5% à 15,5% en diminuant la combustion et le rejet de gaz naturel, en améliorant l’efficacité énergétique et par la substitution de carburants dans les raffineries, le tout, sans avoir besoin d’agrocarburants qui peuvent avoir des effets écologiques et environnementaux négatifs et qui n’ont pas démontré leur capacité à réduire les émissions en général.