Les Ukrainiens appelés à réduire leur consommation de gaz russe

  

Mykola Azarov, le premier ministre, a aujourd’hui (7 septembre) appelé les Ukrainiens à garder leurs portes et fenêtres bien fermées pour garder la chaleur et faire des économies de gaz, en raison du contrat « asservissant » du pays avec la Russie

« Nous demandons à nos citoyens de faire tout leur possible pour économiser l'énergie », a déclaré Mykola Azarov lors d'une réunion ministérielle, selon RIA Novosti.

« Fermer les fenêtres, éviter les courants d'air aux portes [et] utiliser les gazinières avec parcimonie relèvent du patriotisme et de la survie », a-t-il ajouté, faisant référence à l'accord d'approvisionnement en gaz conclu en 2009 avec la Russie comme d'un contrat « asservissant ».

A l'approche de l'hiver, l'Ukraine et la Russie ont ravivé de vieilles tensions concernant le prix du gaz, non sans rappeler le différend commercial qui avait laissé dans le froid plusieurs parties de l’Europe en 2006 et 2009.

Les tensions augmentent entre les deux pays alors que Ioulia Timochenko, ancienne première ministre ukrainienne, se prépare à faire l’objet d’un procès dans son pays pour avoir signé un contrat gazier avec la Russie en 2009, que Kiev juge maintenant comme étant allé à l'encontre de ses intérêts.

L'Ukraine tente de revoir un accord conclu pour 10 ans, qui indexe le prix du gaz sur celui du pétrole, en augmentation récemment. Mykola Azarov a déclaré que l'accord était injuste et que Kiev déboursait jusqu'à 6 milliards de dollars (4,26 milliards d'euros) par an de trop pour son gaz.

La semaine dernière, l'Ukraine a déclaré qu'elle n'achèterait que 27 milliards de m3 de gaz russe cette année, contre 40 m3 auparavant.

Les tensions se sont aggravées cette semaine lorsque la Russie a annoncé que le Nord Stream, gazoduc allant directement en Europe par la mer Baltique et contournant les pays de transit tels que l'Ukraine, commencerait à acheminer du gaz le mois prochain.

Réactions: 

Prochaines étapes: 

Liens externes: 
Publicité