L'Ukraine fait appel aux Etats-Unis pour le nucléaire

-A +A

 

L'Ukraine, qui dispose d'un secteur énergique solide hérité de l'Union soviétique puis développé par la Russie, recherche un investisseur américain pour une centrale nucléaire, révèle une stratégie récemment adoptée par le gouvernement

Le ministère ukrainien de l'énergie et de l'industrie a récemment publié un projet de « code nucléaire » qui prévoit la construction de deux centrales nucléaires.

L'Ukraine et le fournisseur russe de combustible nucléaire TVEL ont décidé l'an dernier de construire une centrale nucléaire située à Smoline (région de Kirovohrad) dans le cadre d'une coentreprise détenue à 51 % par l'Ukraine. L'ouverture de la centrale est prévue pour septembre 2015, et son coût est estimé à 370 millions de dollars (273 millions d'euros).

Toutefois, selon ce « code », l'Ukraine prévoit la construction d'une seconde centrale avec l'entreprise américaine Westinghouse Electric comme partenaire. Ce partenariat permettrait à l'Ukraine d'obtenir de meilleurs prix et conditions avec ses partenaires russes, estiment les analystes.

Dans ce code du ministère ukrainien, il est prévu que le pays adapte sa législation à celle de l'UE et qu'il diversifie ses sources d'énergie. Selon des experts cités dans le quotidien russe Kommersant, ce projet de code devra être étoffé de clauses juridiques supplémentaires, mais il est clair que l'Ukraine recevra du combustible nucléaire de la part de deux sources, voire plus.

En 2010, TVEL, une entreprise russe travaillant sur le cycle du combustible nucléaire basée à Moscou, a vendu du combustible nucléaire à l'Ukraine pour 608 millions de dollars (449 millions d'euros). L'Ukraine est le client le plus important de TVEL et représente 54,9 % de ses exportations.

La Russie a prévenu qu'il était risqué d'utiliser le combustible fabriqué par Westinghouse dans des centrales russes. Néanmoins, l'Inspection réglementaire du nucléaire en Ukraine a récemment autorisé des tests sur des combustibles nucléaires produits par Westinghouse dans la seconde unité de la centrale de Yuzhnoukrainsk, à la condition que certaines exigences soient respectées.

Par conséquent, Westinghouse a lancé l'acheminement commercial de combustible nucléaire vers l'Ukraine dans le cadre d'un contrat avec Energoatom, peut-on lire dans le Kyiv Post.

En 2011, l'entreprise devrait fournir trois lots de combustible avec 42 assemblages de barres de combustible qui seront chargées dans les deuxième et troisième réacteurs de la centrale de Yuzhnoukrainsk et dans le cinquième réacteur de la centrale de Zaporizhia.

Le cinquième réacteur de celle de Zaporizhia sera alimenté en combustible en 2012, conformément au calendrier d'entretien et de réparation.

Réactions: 

 

La fondation ukrainienne pour la démocratie « People First » a déclaré : « Suite à la catastrophe au Japon causée par la centrale nucléaire Fukushima-1, les prix se sont envolés sur le marché européen. Ces évènements joueront sans doute un rôle majeur dans les dialogues sur le gaz entre la Russie et l'Ukraine prévus pour la fin de 2011 ».

« Même sans être membre de l'UE, l'Ukraine est le premier Etat à avoir jamais été admis au Forum européen de l'énergie nucléaire en tant que membre associé. Ceci indique qu’indépendamment des progrès réalisés vers son adhésion à l'UE, l'Ukraine est désireuse et capable de coopérer efficacement avec l'Union européenne dans le domaine de l'énergie », a ajouté l'organisation.

Prochaines étapes: 

Liens externes: 
Publicité