Une carte bleue européenne pour les immigrants hautement qualifiés? [FR]

  

L'UE est impatiente d'attirer des immigrants hautement qualifiés de pays tiers afin de combler le déficit en terme de démographie, de main d'oeuvre et de compétences, mais dans de bonnes conditions, comme l'ont averti des experts et des responsables politiques. 

Onglets horizontaux

Vue d'ensemble

Le programme de La Haye, approuvé par le Conseil européen en novembre 2004, envisageait de créer des lignes directrices pour une politique commune d’immigration et d’asile pour les 25 Etats membres de l’UE de l’époque. Le programme soulignait également l’importance d’un débat ouvert sur l’immigration économique au niveau européen.

L’immigration économique, si elle est bien gérée, pourrait aider l’Union européenne à faire face à ses défis démographiques et à atteindre les objectifs fixés dans la stratégie de Lisbonne de l’UE sur la croissance et l’emploi.

En effet, la population de l’Union européenne vieillit rapidement : en 2050 il y aura une personne à la retraite pour deux travailleurs. Et alors que les taux d’emploi augmentent, il est de plus en plus difficile de répondre à la demande croissante de l’Europe en terme d’emplois, en particulier pour les travailleurs hautement qualifiés et la main-d’œuvre saisonnière. 

Les défis et les opportunités de l’immigration économique ont amené l’Union européenne à adopter un livre vert sur une approche européenne de la gestion des migrations économiques en janvier 2005. Le livre vert cherchait à lancer un débat sur : 1) la forme la plus appropriée de règles communautaires pour l’admission des migrants économiques, et 2) la valeur ajoutée que représente l’adoption d’un tel cadre commun. 

En décembre 2005, la Commission a publié son programme d’action relatif à l’immigration légale, qui déterminait la feuille de route pour le programme de La Haye. Le programme d’action dressait la liste d’une série de mesures à adopter d’ici 2009, notamment une directive horizontale introduisant une procédure et un permis unique pour les immigrants qui souhaitent travailler dans l’UE. Elle introduisait également quatre directives sectorielles : 

  • une proposition de directive sur les conditions d’entrée et de résidence des travailleurs hautement qualifiés ;
  • une proposition de directive sur les conditions d’entrée et de résidence des travailleurs saisonniers ;
  • une proposition de directive sur les conditions d’entrée et de résidence des stagiaires rémunérés ;
  • une proposition de directive sur les conditions d’entrée et de résidence pour les employés transférés au sein de leurs entreprises.

La première proposition a été présentée par la Commission européenne à l’automne 2007, lors de la conférence de haut niveau sur l’immigration légale organisée par la présidence portugaise de l’UE. Les deux propositions suivantes ont été soumises à l’automne 2008 et la quatrième proposition est prévue courant 2009.

Publicité