Nouvelles compétences, nouveaux emplois

  

Ajuster les compétences des travailleurs à la demande des employeurs est un point considéré comme essentiel pour accroître le taux d'emploi, restaurer la croissance et combler le manque préocuppant de main d'oeuvre dans des secteurs comme la santé, la science et l'économie verte.

Onglets horizontaux

Vue d'ensemble

L'Europe est face à un manque criant de travailleurs hautement formés et qualifiés dans les domaines des sciences, de la technologie et de l'ingénierie, ce qui menace d'entraver la future compétitivité économique de l'UE.

La Commission européenne a identifié des « emplois verts » dans des domaines liés aux technologies propres et économes en énergie, ainsi que des « emplois blancs » dans les domaines de la santé et de l'aide sociale, comme les sources les plus prometteuses d'emploi à l'avenir. 

La stratégie « Europe 2020 », approuvée par les dirigeants de l'UE en 2010, comprend un objectif qui stipule une augmentation du taux d'emploi dans les Etats membres de son niveau actuel à 69-75 % d'ici 2020.

Atteindre cet objectif, qui s'applique aux hommes et aux femmes âgés de 20 à 64 ans, impliquera de réduire le nombre de personnes au chômage dans l'UE de 23 millions (9,5 % de la main-d'oeuvre) au début de 2011, à moins de 12 millions (5 % de la main-d'œuvre) en 2020.

« Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois » est le nom d'un projet qui définit 13 actions que la Commission devra mettre en place pour soutenir les efforts des Etats membres pour réduire le chômage.

Ce projet a principalement pour but d'aider les Etats membres à fournir à la population, y compris aux personnes au chômage, des formations et des compétences dont ils ont besoin pour améliorer leurs chances de trouver un emploi dans des secteurs qui devraient être en pleine croissance dans les années à venir.

Cette stratégie fait partie des sept « initiatives phares » de la Commission européenne dans le cadre de la stratégie « Europe 2020 » qui a pour objectif global de promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive.

Une des autres initiatives phares est intitulée « Jeunesse en mouvement ». Elle vise des mesures vouées à aider les jeunes à entrer sur le marché du travail en améliorant l'accès à l'éducation et à la formation, ainsi que l'information sur les opportunités d'emploi au sein de l'UE.

Dans la mesure où elle visent toutes les deux une réduction du chômage, « Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois » et « Jeunesse en mouvement » devraient se compléter et certaines des actions proposées, comme le « passeport européen des compétences », font partie des deux initiatives.

Publicité