EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

26/08/2016

FAQ

FAQ

Introduction générale

Quelle est l’origine d’EurActiv, comment la société a-t-elle été créée, et par qui ?

Quel est le principe fondateur d’EurActiv ?

Vous affirmez que votre rôle consiste à promouvoir le principe de transparence dans le dialogue européen, comment vous y prenez-vous concrètement ?

Contenu

Quelles rubriques couvre EurActiv ?

Quel type de contenu caractérise chaque rubrique ?

Autres contenus intéressants

Version pour appareils mobiles

Financement

Qui a apporté les capitaux de départ ?

Êtes-vous à la recherche d’investisseurs ?

Sur quel modèle d’entreprise EurActiv repose-t-il ?

Entreprise

Peut-on vous considérer comme une « start-up » en ligne ?

Vous recevez des fonds de la Commission européenne et vous êtes soutenus par d’importantes entreprises : cela influence-t-il la façon dont vous couvrez l’actualité sur les institutions européennes ?

Qui sont vos concurrents ?

En quoi EurActiv est-il unique ?

Avenir

Le contenu du site reste-il principalement disponible en anglais?

EurActiv va-t-il être racheté par des géants du secteur des médias tels que Pearson ou Bertelsmann?

INTRODUCTION GÉNÉRALE

Quelle est l’origine d’EurActiv, comment la société a-t-elle été créée, et par qui ?

EurActiv fut fondé en 1999 par Christophe Leclercq (fondateur). L’équipe d’EurActiv est composée d’une centaine de personnes en Europe, dont une quarantaine de membres des équipes éditoriales (éditeurs et journalistes).

Quel est le principe fondateur d’EurActiv ?

Le rôle d’EurActiv est de contribuer à accroître la transparence et l’efficacité des politiques européennes. EurActiv compte étendre le champ du débat politique européen en donnant toute leur place aux prises de position du secteur privé, aux côtés des propositions officielles issues des institutions.

Vous affirmez que votre rôle consiste à promouvoir le principe de transparence dans le dialogue européen, comment vous y prenez-vous concrètement ?

EurActiv s’attache à couvrir les prises de position des « acteurs européens » qui cherchent à influencer les politiques à un stade prélégislatif, c’est à dire avant que la Commission ne présente ses propositions. En offrant des liens vers les versions intégrales de ces prises de position, EurActiv apporte davantage de visibilité, et par la même plus de transparence, au processus d’influence sur les politiques de l’UE.

Contenu

Quelles rubriques couvre EurActiv ?

Les rubriques politiques proposent des analyses approfondies sur les politiques clés de l’UE

  • EurActiv.com couvre 16 rubriques politiques : Agriculture & alimentation, Aide au développement, Élections, Priorités UE 2020, Énergie, Euro & Finances, Europe de l’Est, L’Europe dans le monde, Santé & mode de vie, Société de l’information, Innovation & Entreprises, Langues & Culture, Science & législation, Développement durable, Transport, Royaume-Uni en Europe.
  • Les développements politiques dans les domaines suivants sont couverts dans le cadre de « mini-rubriques » (couverture un peu moins approfondie) : Affaires publiques, Commerce & industrie, Concurrence, Éducation, Élections, Europe centrale, Justice & affaires intérieures, Sports, Sud et Méditerranée, Sécurité, Traités & institutions. Les « mini-rubriques » peuvent être promues au rang de rubriques, dès qu’un partenaire la finance.

Quel type de contenu caractérise chaque rubrique ?

Caractéristiques des rubriques :

  • Articles récents en lien avec la thématique traitée (voir ci-dessus)
  • LinksDossier : résume et assure un suivi de dossiers spécifiques; regroupe un ensemble de liens vers les documents produits par les institutions de l’UE, les gouvernements, les fédérations professionnelles, les centres de recherche et les ONG
  • Une introduction rapide aux principaux enjeux du débat
  • Un éclairage sur le contexte
  • Les prises de position des parties prenantes
  • Les prochaines étapes
  • Liens externes : complètent nos dossiers par des sources extérieures d’analyse (notamment nos partenaires de contenu tels que centres de recherche, ONG, universitaires, scientifiques…)
  • Vue d’ensemble : compare les principales prises de position ou présente les données sous une forme graphique
  • Newsletters : suivi quotidien et résumé hebdomadaire des sections de votre choix

Autres contenus intéressants

Agenda :les évènements à Bruxelles, dans l’UE et à l’échelle internationale, en un coup d’œil
Moteur de recherche et archives : accès rapide à l’ensemble des contenus d’EurActiv

Version pour les appareils mobiles

Accédez au contenu d’EurActiv.com directement sur votre téléphone mobile en utilisant l’application pour iPhone et Android. Suivez les dernières nouvelles d’EurActiv sur les affaires européennes en anglais, en allemand, en français, en bulgare, en espagnole, en polonais, en slovaque, en tchèque et en turc. Consultez les vidéos réalisées à Bruxelles par l’équipe vidéo d’EurActiv. Trouvez le calendrier des institutions et des évènements liés aux affaires européennes qui ont lieu dans votre pays.

Ou lisez tout simplement EurActiv en anglais, en français ou en allemand dans le navigateur de votre téléphone mobile ou tablette grâce à une version optimisée en fonction des supports (mise en page dynamique en une ou deux colonnes) ou visitez les sites suivants :

 

Ajoutez à vos favoris vos sites préférés afin de pouvoir les trouver plus aisément la prochaine fois. Vous pouvez le faire en continuant d’utiliser le service consacré à l’actualité européenne : cliquez sur « marques pages », « ajouter aux marques pages » ou « favoris » à partir du menu de votre téléphone portable. À l’avenir, vous pourrez choisir l’actualité européenne dans vos liens enregistrés dans le menu « marques pages/favoris » afin de vous rendre directement sur les services d’actualité européenne. Pour de plus amples information sur le fonctionnement des marques pages, référez-vous au manuel d’utilisation de votre téléphone portable.

Retour aux questions

Financement

Qui a apporté les capitaux de départ ?

L’apport de départ fut fourni par le fondateur d’EurActiv, Christophe Leclercq, et sa famille; ce capital est aujourd’hui suffisant pour assurer la viabilité de l’entreprise pendant plusieurs années encore. La plupart des membres de l’équipe sont également des actionnaires d’EurActiv.

Vous avez des questions ? Veuillez les adresser à fondateur@euractiv.com

Êtes-vous à la recherche d’investisseurs ?

Dans la mesure où nous sommes actuellement en train de nous développer en Europe, il se peut fort que nous fassions appel à de nouvelles prises de participation. En revanche, nous n’avons pas besoin de nouvelles sources de financement pour assurer la continuité de nos activités actuelles.

Sur quel modèle d’entreprise EurActiv repose-t-il ?

EurActiv repose sur plusieurs sources de financement, ce qui nous permet de proposer des services gratuits et de garantir le principe d’indépendance :

  • Partenariat : soutien d’entreprises ou de sociétés de services internationales.  Cette source de financement est différente de celles générées par la publicité ou par les événements de relations publiques. De nombreuses sociétés possédant des bureaux à Bruxelles souhaitent se bâtir une réputation positive et/ou faire connaître leur savoir-faire. Elles peuvent obtenir un tel résultat en apportant un soutien financier pour l’ensemble du site EurActiv ou en apportant leur soutien à une section spécifique ou un LinksDossier.
  • EurActor : fédérations professionnelles, consultants, régions et ONG ayant besoin de communiquer et de bâtir des réseaux d’influence au sein des cercles bruxellois.
  • Projets européens : financements nationaux ou européens, apportés à des projets ressortissants du domaine du service public ou ayant une valeur d’exemple. EurActiv participe à ces projets en préservant toujours son indépendance (les projets européens ne représentant jamais plus de 50 % du financement d’EurActiv).
  • Publicité : publicités sur le site, pertinentes au lectorat d’EurActiv.  Également des pages de publicité dans nos publications imprimées faisant le point sur les grands débats du moment au niveau européen.

Retour aux questions

L’entreprise

Peut-on vous considérer comme une « start-up » ?

Nous sommes un nouveau média, tirant profit de la technologie la plus avancée du moment. Il y a 25 ans nous aurions utilisé un support papier, il y a 15 ans nous aurions eu recours au fax, aujourd’hui nous sommes sur Internet, demain qui sait?

Vous recevez des fonds de la Commission européenne et vous êtes partenaires d’importantes entreprises : cela influence-t-il la façon dont vous couvrez les institutions européennes ?

Non.  La Commission et les entreprises partenaires peuvent nous faire connaître leur opinion sur les domaines politiques que nous couvrons, ce qui peut notamment constituer un critère pour l’ouverture de nouvelles rubriques. Mais ce ne sont pas elles qui déterminent notre couverture de ces différents domaines. En réalité, les sponsors tiennent plutôt à ce que notre traitement des politiques européennes soit équilibré, qu’il inclue les prises de position des ONG et des liens vers les principaux organismes de presse. Notre équipe éditoriale est également tenue de respecter une ligne de conduite claire, basée sur le respect des principes de transparence, d’efficacité et de neutralité. En 2004, la « Fondation EurActiv » a été créée pour renforcer encore notre indépendance. Un organe consultatif composé d’universitaires, de responsables associatifs, de journalistes et de chercheurs a pour vocation de conseiller EurActiv sur le thème de l’indépendance éditoriale.

Qui sont vos concurrents ?

EurActiv a peu de concurrents directs. D’autres médias fournissent certes des informations sur les questions européennes, mais chacun le fait sur un support et/ou selon une approche spécifiques – on peut par exemple citer des publications telles que European Voice, EIS et Agence Europe, voire évidemment le site Europa lui-même. La plupart des médias en ligne ont recours à un système d’abonnement payant.

En outre, aucun de ces médias n’évolue exactement sur le même créneau qu’EurActiv. Nous sommes les seuls à accorder une telle importance aux acteurs non institutionnels, en amont des propositions formulées par la Commission, et à fournir autant de « valeur ajoutée » pour nos lecteurs sous la forme de synthèses récapitulatives, de liens vers des sources d’information utiles, etc. De plus, nous sommes le seul média européen doté d’un réseau de 12 capitales et qui publie en plus de 12 langues.

En quoi EurActiv est-il unique ?

EurActiv se concentre moins sur les aspects institutionnels de la politique européenne que sur les débats engagés en amont de la présentation officielle d’une nouvelle politique (c’est-à-dire avant que le processus législatif institutionnel ne soit lancé). Nous abordons également les politiques européennes du point de vue du secteur non institutionnel, qui regroupe essentiellement les entreprises, les ONG et les différentes presses nationales.

EurActiv utilise un puissant système de base de données, ce qui nous permet d’être reliés à toute la documentation et les prises de position relatives à un sujet donné.  Cela réduit également d’autant le temps consacré par nos utilisateurs à la recherche de telle ou telle information.

Retour aux questions

L’AVENIR

Le contenu du site restera-t-il principalement disponible en anglais ?

Non, EurActiv est disponible en anglais, mais de nombreuses langues également. EurActiv possède des équipes locales implantées dans 12 capitales de l’UE et publie en 12 langues.

EurActiv va-t-il être racheté par des géants du secteur des médias tels que Pearson ou Bertelsmann ?

Non, au contraire, c’est plutôt EurActiv qui prévoit de racheter l’un des grands groupes européens de médias !Plus sérieusement, nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec un grand nombre de partenaires, ce que nous faisons actuellement, par exemple, dans le cadre de notre réseau CrossLingual – lequel regroupe plusieurs médias d’envergure nationale. Il est possible que nous collaborions à l’avenir avec des partenaires encore plus importants, mais nous souhaitons conserver notre indépendance.