L'énergie solaire pourrait répondre à la moitié des besoins en eau chaude des ménages

  

Les systèmes de chauffage fonctionnant à l'énergie solaire pourraient répondre à plus de la moitié des besoins en eau chaude des ménages. C'est ce que révèle la plus grande étude jamais menée sur le terrain dans le domaine des systèmes énergétiques verts. Cette étude a été réalisée au Royaume-Uni.

Cette étude, réalisée sur une année dans 88 foyers par Energy Saving Trust, révèle toutefois que les systèmes de chauffage solaires  ne permettraient qu’une économie de 55 livres sterling (63 euros) pour la plupart des propriétaires, malgré des coûts d'installation évalués à 3000-5000 livres (3450-5750 euros). Ces chiffres ont amené les militants pour l'écologie à réclamer davantage de clarté quant aux subsides gouvernementaux alloués à ce type de systèmes.

Les subventions accordées dans le cadre du RHI, le programme britannique pour le chauffage renouvelable (860 millions de livres ou 989 millions d'euros), et annoncées en mars dernier, ne devraient pas être allouées avant 2012.  Mais étant donné l'échelle à laquelle sont installés ces systèmes de chauffage solaires, les ménages ne devraient en bénéficier qu'à hauteur de 96 livres (110 euros) par an.  Le montant réel devrait cependant être plus élevé, car les petites installations recevront sans doute de plus grandes subventions.

Energy Saving Trust a également révélé qu'entre le 1er août et le 9 octobre de cette année, 707 personnes avaient reçu de nouvelles subventions de 300 livres (345 euros) pour des systèmes thermiques solaires.  Le gouvernement a mis de côté 15 millions de livres (17,2 millions d'euros) à destination du programme de primes accordées pour l'utilisation de systèmes de chauffage renouvelable (RHPP) qui sera en place jusqu'en mars 2012. Ce programme alloue des subventions pour l'utilisation d'une série de technologies de chauffage écologiques, telles que les pompes à chaleur géothermique et les chaudières à biomasse. Les paiements pour le RHI, similaires à ceux versés aux propriétaires de panneaux solaires et d'éoliennes dans le cadre des tarifs de rachat pour la génération d'électricité verte, seront mis en oeuvre après le RHPP.

Les systèmes de chauffage solaire de l'eau fonctionnent grâce à l'énergie du soleil qui chauffe ou dégèle l'eau dans des réservoirs sur le toit des bâtiments. L'eau chauffée ou dégelée est ensuite versée dans un ballon d'eau chaude pour y être stockée jusqu'à son utilisation.

De manière générale, Energy Saving Trust s'est dit impressionné par la manière dont fonctionnent les systèmes de chauffage solaires au Royaume-Uni. Cette étude de terrain a révélé que ces systèmes répondaient en moyenne à 39 % des besoins en eau des ménages, un chiffre qui grimpe à 60 % pour les meilleurs élèves, mais tombe à 9 % pour les mauvaises installations. Les scientifiques qui ont réalisé l'étude s'attendaient à un chiffre tournant autour des 35-40 %, d'après leurs tests en laboratoire.

Jaryn Bradford, manager technique senior chez Energy Saving Trust et auteur du rapport, a déclaré : « C'est une technologie qui fonctionne, et qui fonctionne bien au Royaume-Uni ». Il a affirmé que l'élément principal influençant la performance du système était l'isolation des réservoirs d'eau et des tuyaux dans les foyers.

Cette étude a également révélé que les pompes utilisées dans ce système consommaient entre 1 et 23 % de l'énergie générée, mais qu'elles ne coûtent que 8 livres (9,20 euros) par an pour un système de base. Certains systèmes sont munis de pompes alimentées par de l'électricité gratuite obtenue à partir de panneaux solaires photovoltaïques.

Le marché du chauffage solaire de l'eau continue de se développer au Royaume-Uni malgré la crise (18,1 % en 2010, par rapport à 13,1 % en Europe), même si l'organisation explique que ces chiffres sont dus au fait que le pays parte d'un niveau de référence peu élevé. On estime à 140 000 le nombre de foyers qui disposent d'un système de chauffage de l'eau au Royaume-Uni.

La fondatrice et PDG de Good Energy, Juliet Davenport, a déclaré : « Cette étude novatrice démontre que les ménages disposant de générateurs solaires d'eau chaude peuvent réellement en tirer des avantages, à condition que leur générateur soit bien installé et qu'ils sachent comment en tirer le meilleur parti. Les panneaux solaires thermiques sont fantastiques. C'est une manière rentable de réduire notre demande en énergie importée tout en réduisant nos factures et nos émissions de carbone ».

Tony Bosworth, militant pour les Amis de la Terre, a affirmé :  « A moins que nous mettions un terme à la dépendance du pays face aux carburants fossiles de plus en plus chers, les ménages et les entreprises continueront de payer des factures énergétiques toujours plus chères. Les primes allouées pour l'installation de systèmes de chauffage renouvelable ne peuvent plus être reportées : les ministres doivent fournir de réels incitatifs financiers aux ménages afin d'aider les familles à passer à l'énergie propre pour chauffer leur foyer ».

Cette étude fait suite à des recherches similaires réalisées par les trusts de l'énergie éolienne et des pompes à chaleur. Les deux études ont donné des résultats moins bons que prévu.

Réactions: 

Prochaines étapes: 

Liens externes: 
Publicité