Angela Merkel perd la Basse-Saxe de très peu

-A +A

La coalition des sociaux-démocrates et des Verts a remporté d'une courte tête le scrutin régional. La chancelière allemande s'y était personnellement impliquée.

A 8 mois d'un scrutin législatif, qui doit déterminer sa réélection, la chancelière allemande vient de perdre un scrutin crucial au plan local. 

Jusqu'au dernier moment, les sondages effectués dans le Land de Basse-Saxe ont laissé planer le doute sur l'issu des élections de leur Parlement régional. Les coalitions de gauche et de droite étaient au coude à coude. 

Avec respectivement 32,6% et 13,7% des voix, les sociaux-démocrates du SPD et les Verts ont obtenu, à l'arraché, un siège de plus, selon les chiffres annoncés dans la soirée, dimanche 20 janvier. 

De leur côté, les conservateurs de la CDU et les libéraux du FDP, qui dirigeaient la région depuis deux mandats, ont recueilli 36% et 9,9% des voix. 

Peu après l'annonce des résultats, le candidat du SPD, Stephan Weil, a assuré qu'il était prêt à gouverner avec cette courte avance. 

Il y a six mois, son parti caracolait en tête des enquêtes d'opinion avec 46% des intentions de vote, contre seulement 36% pour les conservateurs. Quelques jours avant le scrutin, certains sondages laissaient même espérer une victoire de la CDU et du FDP, la coalition menée, au plan national, par la chancelière. 

Angela Merkel s'est directement impliquée dans la campagne. Trois jours avant le vote, la chancelière a tenu un meeting au cours duquel elle a déclaré : "Ce ne sont pas seulement les gens de Basse-Saxe qui s'intéressent à l'élection. Il s'agit d'un scrutin crucial. Donc, allez voir vos amis pour leur dire combien c'est important."

Après deux mandats à la tête du pays, Mme Merkel reste malgré tout favorite dans les sondages. 

Rubriques: 
Publicité