Budget européen 2014-2020 : l’accord à mille milliards d’euros

-A +A

Mille milliards d’euros, est-ce trop ou pas assez pour financer les nombreuses activités de l’Union européenne au cours des sept prochaines années ? C’est la question fondamentale à laquelle devront répondre les institutions européennes et les 27 dirigeants des États membres au début de l'année prochaine.

Onglets horizontaux

Vue d'ensemble

Avec environ 130 milliards d'euro par an, le budget annuel de l'UE équivaut à 1 % de la richesse nationale de l'UE, soit 244 € par citoyen européen.

La Commission européenne propose d'augmenter le budget à 146 milliards pour la prochaine période de sept ans (2014-2020), soit 1,025 mille milliards au total.

Le budget européen couvre toutes les activités de l'Union, mais seulement en complément des budgets des États membres. Les gouvernements nationaux et régionaux des États membres dépensent environ 80 % du budget. Ce sont ces gouvernements qui déterminent qui en seront les bénéficiaires. Ils doivent s'assurer que l'argent est dépensé correctement. Certains détracteurs des propositions de la Commission en la matière soutiennent que l'administration constitue la dépense principale alors qu'en réalité, elle représente moins de 6 % du budget.

Avec l'élargissement de l'UE, le budget a également augmenté, une tendance qui devrait se poursuivre alors que la Croatie se prépare à entrer dans l'UE en 2013.

Mais dans le contexte de la crise de la zone euro, tandis que la plupart des États membres prennent des mesures d'austérité sur le plan national, plusieurs gouvernements,sous le direction de la Grande-Bretagne, estiment que le budget européen devrait être réduit lui aussi.

La Commission européenne, plusieurs eurodéputés et la plupart des nouveaux États membres estiment en revanche que l'argent dépensé à l'échelle européenne présente une valeur ajoutée et qu'il contribue à lutter contre la crise financière.

Les institutions européennes doivent à présent se mettre d’accord sur le budget pour 2014-2020, le cadre financier pluriannuel (CFP). Ils se sont fixé l’objectif de trouver un compromis avant la fin de l'année 2012.

Les actions et les projets financés par le budget reflètent les priorités définies par l'UE. Elles sont regroupées dans des catégories de dépenses et 31 domaines politiques différents.

Les dépenses, exprimées en pourcentages, allouées aux principales catégories du budget pour le CFP précédant (2007-2013) étaient :

  • Compétition et cohésion : 44,6 %
  • Ressources naturelles, agriculture, développement rural, environnement et pêche : 42,5 %
  • Citoyenneté, liberté, sécurité et justice : 1,3 %
  • L'Union européenne en tant qu'acteur mondial : 5,7 %
  • Divers, frais d'administration compris : 5,9 %

 

À la suite des négociations bilatérales du 22 novembre 2012, Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, a présenté aux chefs d’État une révision du budget. Dans cette nouvelle version, il a proposé des coupes drastiques dans certains domaines et des augmentations dans d’autres.

Publicité