L’ACAC et l’accès aux médicaments : un processus, un raisonnement et un accord défectueux

-A +A

 

L’accord commercial anti-contrefaçon (ACAC) a fait l’objet d’un processus de négociations vicié fondé sur un raisonnement erroné et il a abouti à un accord défectueux, avancent Sophie Bloemen et Tessel Mellema de Health Action International Europe. L’une de leurs inquiétudes concerne le fait que l’ACAC, conçu pour être un outil réglementaire à l’échelle mondiale, pourrait entraver le développement de médicaments génériques concurrentiels à travers le monde.

Publicité