La Commission préfèrerait de nouvelles taxes pour lutter contre le « binge drinking »

-A +A

La Commission européenne serait plus favorable à l’augmentation des taxes sur l’alcool qu'à la fixation d'un prix minimum, suite à un débat acharné en Grande-Bretagne sur la lutte du premier ministre, David Cameron, contre la consommation excessive d’alcool, a déclaré à EurActiv un fonctionnaire de la Commission.

Publicité