L’enquête d’EURACTIV révèle les changements de priorité dans les médias européens [FR]

Une nouvelle enquête, menée parmi les journalistes couvrant les affaires européennes et devant être publiée le 8 novembre, révèle comment les sujets prioritaires des médias couvrent de plus en plus les questions liées à l’énergie, aux  affaires étrangères et à l’environnement. L’enquête montre également l’émergence de nouveaux outils Internet, comme les blogs, et souligne la tendance à la décentralisation des canaux de communication.

L’enquête sur les médias révèle que les journalistes considèrent l’énergie (43 %), les affaires étrangères (42 %), l’environnement (39 %), le changement climatique (34 %) et les réformes institutionnelles (31 %) comme les domaines politiques prioritaires à couvrir sur l’UE.
62 % des journalistes interrogés estiment que leur principal rôle est de fournir des analyses et des commentaires, plutôt que des faits bruts, qui sont produits par les sources institutionnelles en ligne. 57 % des journalistes ont déclaré qu’afin de mieux couvrir les affaires européennes, une formation supplémentaire sur des connaissances politiques spécifiques a été nécessaire.
Une enquête séparée et plus vaste sur le lectorat a montré que les utilisateurs d’EURACTIV font partie des personnages influents de la sphère européenne, les deux tiers des lecteurs étant des responsables politiques ou des leaders d’opinion, travaillant pour la plupart au niveau politique ou comme cadre supérieur ou moyen. 11 % des personnes ayant répondu font elles-mêmes partie des médias, contre 8 % en 2005 (voir Readership Survey 2005).  
Une forte majorité lit EURACTIV dans sa langue maternelle (75 %), en comptant les portails partenaires qui ciblent des lectorats nationaux dans les milieux politiques en Europe centrale et orientale. 

Même si les nouveaux outils de communication, comme les blogs, les vidéos en ligne et le partage de contenu, ne sont pas encore considérés comme des sources primaires d’informations, la plupart des personnes ayant répondu reconnaissent les multiples opportunités de communication offertes par ces nouvelles technologies.

Réactions

Commentant les résultats de l’enquête, Dan Luca, responsable des relations publiques à EURACTIV, a déclaré : « Cela prouve l’importance de Bruxelles en tant que centre de connaissances, où l’expertise sur les politiques européennes est cruciale ».

Christophe Leclercq, éditeur d’EURACTIV, ajoute : « Ces deux enquêtes montrent que les sites Internet officiels et privés sont devenus une source primaire d’informations politiques brutes pour les journalistes qui ne sont pas installés à Bruxelles, tandis que les correspondants à Bruxelles accordent une importance croissante aux commentaires et cherchent à adopter une approche nationale ou sectorielle. Ces données confortent également la stratégie multilingue et localisée d’EURACTIV ». 

Contexte

La Fondation EURACTIV a organisé une enquête sur les médias, ciblant particulièrement les journalistes couvrant les politiques européennes. Cette étude a été également promue par l’API (Association de la Presse Internationale), l’AEJ (Association des journalistes européens) et Ogilvy. 212 journalistes ont participé à cette enquête, dont 58 % installés à Bruxelles. 
L’étude donne un aperçu des priorités des journalistes couvrant les affaires européennes, ainsi que de leurs outils de travail et des futurs canaux de communication.
L’enquête séparée d’EURACTIV « CrossLingual Survey 2007 » est le résultat d’une étude plus vaste menée par la Fondation EURACTIV sur une période de trois mois (7 mai – 13 juillet). Elle rassemble les réponses de plus de 3 000 personnes qui lisent EURACTIV par email. Les CIM (visiteurs uniques certifiés par mois) approchent actuellement le demi-million de lecteurs (470 000) pour EURACTIV et ses partenaires nationaux en 9 langues.
Ces deux études font suite à une série d’enquêtes précédemment menées par EURACTIV sur la Communauté des acteurs européens, notamment les milieux d’entreprises

Prochaines étapes

  • 8 nov. 2007 : les résultats de l’enquête seront présentés lors de la conférence annuelle d’EURACTIV au Parlement européen (pour consulter le programme, cliquez ici). 
  • En cours : les résultats de l’enquête (entreprises, médias, lectorat, blog) sont expliqués lors des prochaines étapes pour les partenaires et les clients

Plus d'information