EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

28/09/2016

Bucarest demande de retirer l’alerte sanitaire sur ses produits laitiers

Agriculture & Alimentation

Bucarest demande de retirer l’alerte sanitaire sur ses produits laitiers

Dacian Cioloş

[European Commission]

Le Premier ministre, Dacian Cioloș, exige que la Commission européenne reconnaisse son erreur après une alerte sanitaire sur les fromages roumains. Un article d’EurActiv Roumanie.

Lors d’une conférence de presse en Transsylvanie,  Dacian Cioloș a été interrogé sur le rapport envoyé par les autorités italiennes à l’exécutif européen concernant les risques d’infection à l’E.Coli via les produits laitiers roumains.

Le Premier ministre roumain a confirmé l’alerte, mais a précisé qu’elle incluait à tort tous les produits laitiers roumains, alors que le risque ne concernait que du fromage produit par la société laitière Brădet. L’erreur a donc été rectifiée.

« On ne parle pas de toute la production [roumaine]. Le 18 mars, j’ai redemandé à la Commission de clarifier la situation vis-à-vis de l’alerte lancée par les Italiens et je me suis rendue compte qu’il y avait un problème », a expliqué Dacian Cioloș.

L’ancien commissaire européen à l’agriculture, qui a été nommé à la tête d’un gouvernement technocratique l’année dernière, a exigé de la Commission qu’elle reconnaisse son erreur.

Le Premier ministre a ajouté que son pays n’accepterait pas « des erreurs qui ont des conséquences sur l’économie et le secteur agroalimentaire ».

« Selon moi, les choses sont claires, l’alerte a ciblé les mauvais produits, c’est-à-dire le fromage de brebis, alors qu’il s’agissait du lait de vache, et tous les produits roumains, alors que seuls certains produits spécifiques avaient été identifiés », commenté Dacian Cioloș.

Le système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) de la Commission a été activé le week-end dernier, après que l’Italie a fait état d’un cas d’infection par E.coli à Florence provoqué par du fromage provenant de Roumanie. Le produit a été identifié et une alerte déclenchée en Italie, en France et en Allemagne, où il est principalement vendu.

Après une analyse plus poussée, les autorités italiennes ont ensuite confirmé que l’individu avait été contaminé par du fromage contenant la bactérie E.coli.

Suite à cet incident, le ministre italien de la Santé a appelé à réévaluer les alertes sanitaires dans les États membres.