EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

23/08/2016

La Commission, gardienne des produits du terroir

Agriculture & Alimentation

La Commission, gardienne des produits du terroir

(Credit: [Yutilova Elena/Shutterstock])

La crème et le beurre de Bresse viennent de se voir attribuer un label européen de qualité par la Commission européenne. Une compétence de l’exécutif européen déterminante pour certains produits agricoles.

Saint-Marcellin, Châtaigne d’Ardèche, Saucisse de Montbéliard, ou Bleu d’Auvergne, le point commun de ces produits français, c’est qu’ils bénéficient tous d’un label européen de qualité.

Ces labels – l’Appellation d’Origine Protégée (AOP), l’Indication Géographique Protégée (IGP ), ou encore la Spécialité Traditionnelle Garantie ( STP) sont octroyées par la Commission européenne et permettent aux producteurs de mieux protéger le nom d’un produit au sein de l’Union européenne.

Le 15 avril, deux nouveaux sont entrés la liste des AOP : la crème et le beurre de Bresse. La Commission européenne a approuvé la demande de labélisation AOP, pour ces deux produits qui étaient déjà labélisés Appellation d’Origine Contrôlée (AOC ), label attribué quant à lui au niveau national.

« Le label AOP entérine définitivement la qualité des crèmes et beurres de Bresse. L’AOP est un passage obligé, car un refus de la part de la Commission européenne en la matière peut entrainer la remise en cause du label AOC » explique Thierry Molle, président du syndicat de Promotion de la crème et du beurre de Bresse.

200 produits français labélisés

Au total, plus de 1200 produits sont déjà protégés par l’Union européenne, au titre d’AOP, de l’IGP ou encore de la STP. Et si la France comptabilise plus de 200 produits labélisés par l’UE, d’autres pays européens ne sont pas en reste.

L’Italie compte par exemple le miel de Varesino  labélisé AOP, ou encore le melon de Mantovano labélisé IGP. Le Royaume-Uni peut quant à lui se réjouir de l’attribution du label IGP  aux « Cornish sardines » et l’agneau gallois par la Commission. 

L’Allemagne aussi compte plusieurs produits distingués par la Commission européenne, comme le houblon « Elbe-Saale Hopfen », cultivé dans la région depuis plus de mille ans et utilisé dans l’industrie brassicole, qui vient de recevoir le label IGP.

>> Lire aussi: Les apiculteurs lancent un label européen pour sauver les abeilles

Des labels pour le monde entier

Avec l’octroi de ses labels, la Commission européenne cumule son rôle de gardienne des traités et des produits du terroir.  Et loin de se limiter aux  seuls produits européens, la Commission propose des labels au monde entier.

Ainsi la Colombie, l’Inde, la Chine, le Sri Lanka ou la Thaïlande font partit des heureux pays disposant de produits labélisés par la Commission.

La Chine est championne avec 10 produits dotés du label AOP ou IGP. Parmi les IGP chinois, on compte le Dongshan Bai Lu Sun, asperges en conserve cultivées selon des techniques de production traditionnelles dans l’île de Dongshan, ou encore le Yancheng Long Xia, des écrevisses sauvages.

Plus connu, le café de Colombie a obtenu le label IGP en 2007, et 4 ans plus tard le Darjeeling Indien l’obtenait à son tour.

 

Contexte

Plus de 1200 produits européens sont labélisés AOP (Appellation d’Origine Contrôlée), IGP (Indication Géographique Protégée) et STP (Spécialité Traditionnelle Garantie). Parmi ceux-ci 200 produits sont français. Distinction reconnaissant la qualité et la spécificité de certaines denrées, ces labels européens se distinguent des labels nationaux : AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), Label Rouge, AB (Agriculture Biologique).

En 2008, a lancé une grande révision de la politique européenne de qualité, afin de la simplifier. Les derniers produits français labélisés au niveau européen sont : la châtaigne d’Ardèche en janvier dernier, et le Saint Marcelin en novembre 2013.

Plus d'information