EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

25/08/2016

L’Espagne veut redistribuer les quotas de pêche non utilisés

Agriculture & Alimentation

L’Espagne veut redistribuer les quotas de pêche non utilisés

[Hernán Piñera/Flickr]

La ministre espagnole de l’Agriculture, Isabel García Tejerina, demande que les quotas de pêches non utilisés soient redistribués à d’autres pays. Un article de notre partenaire EFE.

Isabel García Tejerina a émis l’idée de redistribuer les quotas de pêche durant un débat  au Conseil de l’Agriculture de l’UE sur les propositions de Bruxelles pour un nouveau système de gestion des quotas.

L’Espagne, a affirmé la ministre, est favorable à une redistribution des « possibilités de pêche non utilisées », offertes aux bateaux de l’UE dans le cadre des accords de pêche signés entre l’UE et les pays tiers.

Cette mesure pourrait « s’étendre aux quotas » octroyés aux États membres dans les eaux de l’UE « année après année », et qu’ils n’utilisent pas non plus.

>> Lire : Petite avancée pour limiter la pêche en eau profonde

La ministre espagnole a ouvert le débat sur le projet de Bruxelles de changer le système d’autorisation de pêche afin d’améliorer la surveillance tant des bateaux de l’UE dans les eaux internationales, que des flottes de pays tiers dans les eaux communautaires.

La proposition du commissaire européen à la pêche, Karmenu Vella, prévoit, entre autres mesures, que toutes les flottes de l’UE opérant en dehors des eaux communautaires doivent recevoir une autorisation des autorités du pays dans lequel l’embarcation est enregistrée.

Isabel García Tejerina a affirmé que la révision des autorisations était une mesure nécessaire que l’Espagne soutenait. Selon elle, le pays ibérique possède la flotte la plus nombreuse, organisée et normalisée de toute l’UE et a déployé d’énormes efforts ces dernières années pour lutter contre la pêche illégale.

EFE