EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

01/10/2016

L’UE veut modérer le recours aux antibiotiques dans l’élevage

Agriculture & Alimentation

L’UE veut modérer le recours aux antibiotiques dans l’élevage

« Certains éleveurs remplacent les vraies mesures de protection du bien-être des animaux par de puissantes doses de médicaments. »

[Oregon Department of Agriculture/Flickr]

Le Parlement européen a approuvé une proposition pour mieux encadrer l’utilisation d’antibiotiques dans l’agriculture. Un article d’EurActiv Allemagne.

Outre les risques liés à la résistance aux antibiotiques, ou antibiorésistance, l’impact des médicaments vétérinaires sur l’environnement commence à faire réagir la classe politique. De plus, les potentiels effets indésirables de la consommation de viande traitée aux antibiotiques sont encore peu connus.

En novembre dernier, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé sa première campagne mondiale d’information sur une meilleure utilisation des antibiotiques. Cette campagne s’est ouverte lors de la Première Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. Les antibiotiques sont censés être notre dernière ligne de défense contre les infections graves. Plus ils sont utilisés, lors du traitement des humaines et des animaux, plus les bactéries apprendront à leur résister, ce qui finira par nous priver de ce filet de secours. Le programme DART 2020 allemand est un bon exemple d’initiative nationale sur le sujet.

>> Lire : La résistance aux antibiotiques menace la santé des Européens

L’OMS et d’autres agences sanitaires ont appelé à la mise en place de plans d’action sur l’antibiorésistance. Ce projet prévoit l’envoi de rapports semestriels par certains éleveurs aux autorités de supervision qui détaillent l’utilisation – doses et fréquences – d’antibiotiques sur le bétail.

>> Lire : Les produits alimentaires suédois sont allégés en antibiotiques

« Certains éleveurs remplacent les vraies mesures de protection du bien-être des animaux par de puissantes doses de médicaments. L’utilisation à grande échelle d’antibiotiques sur les animaux accélère le développement des bactéries multirésistantes. Il est donc grand temps de réduire l’utilisation de ces médicaments sur le bétail », explique Susanne Melior eurodéputée S&D membre de la commission parlementaire sur l’environnement, la santé publique et la sécurité alimentaire (ENVI), qui a analysé la proposition législative pour le Parlement.

>> Lire : La résistance aux antibiotiques alimentée par l’industrie pharmaceutique

Vers une meilleure protection ?

Au début de l’année, les ministres européens à l’Agriculture se sont déjà retrouvés à Amsterdam pour une réunion sur l’élimination de l’utilisation abusive d’antibiotiques.

La proposition de loi approuvée par le Parlement européen prévoit d’interdire les traitements antibiotiques préventifs. La Commission européenne centralisera les données relatives à l’administration des antibiotiques, afin de pouvoir surveiller leur utilisation dans l’UE.

La validation de la proposition de loi par les eurodéputés ouvre la voie à des négociations formelles avec le Conseil et la Commission. « Nous avons posé les fondations [d’une loi conçue] pour réduire le nombre d’antibiotiques qui se retrouvent dans nos assiettes », conclut Gesine Meißner, porte-parole parlementaire ALDE sur les questions de santé publique.

>> Lire aussi : Les trois quarts des Allemands contaminés au glyphosate