Bucarest veut augmenter les prix de la nourriture pour lutter contre le gaspillage

shutterstock-234090145

Le ministre roumain à l’Agriculture souhaite réduire le gaspillage alimentaire en augmentant les prix de la nourriture. Il estime que les citoyens n’en connaissent pas la vraie valeur. Un article d’EurActiv Roumanie.

L’augmentation des prix pourrait mener à un changement de mentalité et de comportement en ce qui concerne l’achat et la consommation de la nourriture, selon Achim Irimescu.

« Ils remplissent le frigo, puis ils se retrouvent avec des tas de produits dont la date d’expiration est dépassée. J’admets que ça m’est aussi arrivé. Un des moyens de réduire la consommation de pétrole et de combustibles fossiles est d’en augmenter le prix, donc on peut probablement faire la même chose pour l’alimentation. Si un kilo de viande a le prix adéquat, les gens feront plus attention » à ne pas gaspiller, a assuré le ministre.

>> Lire : Gaspillage alimentaire: «Les acteurs publics doivent encourager et sécuriser les bonnes initiatives»

« L’humanité s’apprête à affronter une crise alimentaire. Je pense qu’il serait utile de changer les mentalités et que la Roumanie a les ressources nécessaires pour résoudre ce problème », a-t-il poursuivi, ajoutant que son ministère avait mis en place un groupe de travail avec les représentants de 25 entités publiques et privées pour trouver une solution durable au problème du gaspillage alimentaire.

Le ministre s’est également plaint de l’argent que dépense l’UE pour l’agriculture, environ 40 milliards chaque année. « Nous savons tous qu’en ce moment, dans l’UE, nous ne serions pas capables de produire des aliments à des prix abordables », a-t-il fait remarquer.

>> Lire : Un référentiel international pour évaluer le gaspillage alimentaire

Achim Irimescu s’est félicité des programmes mis en place par nombre de pays d’Europe occidentale qui permettent la vente à prix réduit des aliments qui ne seront plus bons très longtemps, pour les gens qui ne pourraient autrement pas se les permettre.

Selon les statistiques officielles, les Roumains jettent tous les ans 2,5 millions de tonnes de nourriture.

>> Lire aussi : Le gaspillage alimentaire toujours au plus haut en France