EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

26/09/2016

Un référentiel international pour évaluer le gaspillage alimentaire

Agriculture & Alimentation

Un référentiel international pour évaluer le gaspillage alimentaire

Dans les pays développés, le gaspillage alimentaire est au plus haut.

[EarthFix/Flickr]

L’état du gaspillage alimentaire dans le monde devrait être précisé grâce au lancement, ce 6 juin, d’un standard international de mesure: le Food loss & waste protocol. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.

Fruit de trois ans de travail, ce nouveau référentiel vient d’être dévoilé au Forum pour la croissance verte qui se tient à Copenhague jusqu’au 7 juin. Il est issu d’un partenariat entre le Word Resources Institute (WRI), le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ou encore le Waste and resources action programme (Wrap).

>> Lire : Gaspillage alimentaire: «Les acteurs publics doivent encourager et sécuriser les bonnes initiatives»

Destiné aux gouvernements, aux entreprises, comme aux associations, ce protocole avait été évoqué au Forum pour la croissance verte de 2013. «S’il existe un élan international pour réduire les pertes alimentaires, avec des engagements de la part des Etats et des entreprises, ceux-ci ne connaissent pas exactement son étendue sur leur territoire ou dans leur chaîne d’approvisionnement», rappelle le WRI.

Plus les acteurs joueront le jeu, en mesurant l’ampleur de leur gaspillage, et plus les statistiques mondiales –jusqu’ici très sectorielles- gagneront en exactitude.

Plus largement, cet outil s’avère précieux pour concrétiser certains engagements internationaux, comme la réduction du gaspillage alimentaire de moitié en 2030 (un objectif du développement durable et un objectif européen pour 2025), ou encore l’accord de Paris adopté en décembre 2015 puisque ces déchets représentent 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre…

Dans le monde, ce gâchis est évalué à la louche à un tiers de la production alimentaire mondiale annuelle selon la FAO et à au moins 940 milliards de dollars (828 Md€) selon le WRI.

>> Lire : Le gaspillage alimentaire toujours au plus haut en France

logo JDE