EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

03/12/2016

La population devrait doubler en Afrique d’ici 2050

Aide au développement

La population devrait doubler en Afrique d’ici 2050

La population africaine devrait doubler d’ici 2050, selon un nouveau rapport de l’ONG PRB à Washington, remettant sérieusement en question la durabilité du continent le plus pauvre du monde.

Selon les estimations de l’ONG Population Reference Bureau (PRB), qui étudie les évolutions démographiques dans le monde, la population africaine devrait atteindre les 2,5 milliards d’ici 2050, soit la plus grosse augmentation sur un continent.

Le rapport montre que la population de l’Europe devrait au contraire diminuer sur la même période, de 740 millions à 728 millions d’habitants.

À l’échelle planétaire, la population devrait atteindre les 10 milliards en 2053, par rapport aux 7,4 millions actuels.

>> Lire : L’agriculture bio pourrait bien nourrir la planète

« Malgré une baisse mondiale des taux de fertilité, nous estimons que la population devrait augmenter suffisamment pour atteindre les 10 milliards au niveau mondial », a confirmé Jeffery Jordan, président du PRB. « Les différences entre les régions restent cependant sensibles. Par exemple, les taux de naissance très bas en Europe impliquent que la population diminuera sur le continent, tandis que la population en Afrique devrait doubler. »

Si l’Océanie, et notamment l’Australie et la Nouvelle-Zélande, devrait voir sa population augmenter d’un tiers, le continent ne comptera que 66 millions d’habitants, contre 40 millions à l’heure actuelle.

L’Asie devrait quant à elle connaître une augmentation de 900 millions de personnes pour atteindre un total de 5,3 milliards.

Les données du PRB permettent de conclure que la population de l’ensemble des pays les moins développés devrait doubler d’ici 2050, atteignant un total de 1,9 milliard d’habitants. La plupart des 48 pays considérés comme les moins développés selon les critères de l’ONU, se trouvent en Afrique.

>> Lire : 62 personnes détiennent plus de richesses que 3,5 milliards d’humains

La population devrait même atteindre plus du double de son effectif actuel dans près de 29 pays, presque tous africains. Au Niger, le pays avec le taux de naissance le plus élevé du monde, la population devrait au moins tripler.

Les dix pays avec les taux de fertilité les plus élevés sont tous des pays subsahariens, avec une moyenne de plus de six enfants par femme. En Europe, en revanche, la moyenne est de 1,6.

Dans les pays les moins développés, environ 41 % de la population est âgée de moins de 15 ans, tandis que cette tranche d’âge ne représente que 25 % de la population dans le monde et 16 % dans les pays développés.

Au sein de l’Afrique, les augmentations les plus inquiétantes devraient avoir lieu dans des pays comme l’Éthiopie, où la population devrait passer de 101 millions de personnes à 168 millions.

Au Nigéria, cette croissance fera passer le nombre d’habitants de 186 millions à 387 millions, dans la République démocratique du Congo, de 79 millions à 213 millions, et en Tanzanie, de 54 millions à 134 millions.

En Europe, les Britanniques, actuellement au nombre de 65 millions, devraient être 77 millions, tandis que l’Allemagne et l’Espagne reculent, passant respectivement de 82 millions à 81 millions d’habitants et de 43 millions à 39 millions.

En termes de développement, les chiffres concernant les pays qui ont le moins accès à l’électricité sont également inquiétants. Ces pays se trouvent également tous en Afrique : le Soudan (5 %), le Tchad (6 %), le Burundi (7 %), le Malawi (10 %), le Liberia (10 %), la République d’Afrique centrale (11 %), le Burkina Faso (13 %), le Niger (14 %), la Sierra Leone (14 %) et la Tanzanie (15 %).