L’UE envoie 40 tonnes d’aide à la ville assiégée de Mossoul

Le commissaire en charge de l’aide humanitaire, Christos Stylianides, a annoncé l’envoi d’urgence pour Mossoul.

Le département de l’aide humanitaire de la Commission (DG ECHO) a fait envoyer le 12 décembre 40 tonnes d’aide à Mossoul, la ville irakienne assiégée par l’État islamique.

L’avion a atterri à Erbil, au nord de l’Irak, et est le premier d’une série de convois envoyés par les 28 États membres cette semaine, a affirmé Christos Stylianides. « Ces avions chargés d’aide d’urgence sont une preuve tangible de solidarité européenne avec le peuple irakien. […] Les combats continuent de causer des souffrances énormes au sein de la population en Irak. »

Le premier avion a transporté 268 tentes familiales d’une capacité totale de 1 400 personnes, 3 000 couvertures, des matelas, des kits de maternité et des produits d’hygiène, a expliqué l’UE.

Les forces irakiennes ont lancé une offensive à Mossoul le 17 octobre pour chasser l’État islamique, mais leur progression est lente ces derniers jours. Selon l’ONU, l’offensive a forcé 90 000 personnes à se déplacer.

L’expédition du 12 décembre est la première de nombreuses opérations semblables, financées conjointement par l’UE et les États membres à travers le mécanisme européen de protection civile. La plupart du convoi de lundi – dont des fournitures de maternité pour les nouveau-nés – a été financé par la Finlande.

>> Lire : Le corps médical européen entame sa première mission en Angola

Un autre avion transportant 100 tentes, 10 000 couvertures et 1 000 nécessaires de cuisines offerts par l’Autriche, et dont le transport est co-financé par l’UE, est arrivé à Erbil le 13 décembre. Enfin, 570 tentes, 7 400 couvertures, des articles non alimentaires (hygiène, école, kits famille) et des équipements médicaux sont offerts pas le Danemark et la Suède via le mécanisme de protection civile et arriveront le mercredi 14 décembre. Par ailleurs, des groupes électrogènes ont été offerts par l’Allemagne et leur envoi est en train d’être organisé, a déclaré un porte-parole de la DG ECHO.

>> Lire : L’offensive de Mossoul pourrait inciter les djihadistes européens à rentrer

L’aide matérielle vient s’ajouter aux 134 millions d’euros de fonds humanitaires mis à disposition par la Commission en 2016 pour couvrir les besoins essentiels (nourriture, soins de santé, eau, hygiène, protection, éducation) des personnes les plus vulnérables en Irak.

À cause du conflit en cours, l’aide humanitaire de secours est revue à la hausse et se concentre sur les populations les plus vulnérables piégées dans les zones de conflit actif comme Mossoul, Telafar, Hawija, sur les civils de régions récemment reprises, mais toujours affectées par le conflit et sur les très nombreuses personnes déplacées, a ajouté le porte-parole.