L’UE annonce des aides supplémentaires au Nigéria

11 millions d'enfants nigérians ne peuvent plus aller à l'école. [@NigeriaNewsdesk/Twitter]

La Commission a débloqué un budget 143 millions d’euros pour soutenir la reconstruction de l’État nigérian de Borno, en pleine crise humanitaire.

La situation dans l’État de Borno, au nord-est du Nigéria, risque d’échapper à tout contrôle. La semaine dernière, des militants appartenant probablement à Boko Haram ont attaqué la ville de Maiduguri. C’est l’attaque la plus grave du groupe islamiste sur la capitale régionale depuis un an et demi.

Le raid suit de six mois une déclaration de Muhammadu Buhari, le président nigérian, selon laquelle le Boko Haram était « techniquement » vaincu par la campagne militaire qui a repoussé les djihadistes au plus profond de la forêt de Sambisa, près de la frontière avec le Cameroun.

Maiduguri est l’épicentre de huit ans de lutte contre le groupe terroriste, mais a été relativement épargnée depuis 2016, à l’exception d’attentats-suicides sporadiques dans sa périphérie.

La tentative de Boko Haram d’instaurer un califat islamique médiéval dans le bassin du lac Tchad a fait plus de 20 000 morts. 2,7 millions de personnes ont dû fuir leurs foyers, créant une des crises humanitaires les plus importantes au monde.

« Avec le Brexit, l'Europe doit prendre la relève sur l’aide au développement »

La sortie du Royaume-Uni, un des premiers pays donateur en Europe, va obliger l’UE à renforcer son action dans le domaine du développement. En France, l´élection d’Emmanuel Macron pourrait donner un coup d’accélérateur à la politique de développement.

L’aide annoncée le 15 juin par la Commission européenne combine de l’aide humanitaire à court terme et une aide au développement sur la durée, conformément à la stratégie européenne de renforcement de la résilience des États, présentée la semaine dernière.

Neven Mimica, commissaire européen à la coopération internationale et au développement, a indiqué que le paquet d’aide de 143 millions d’euros, ajouté à d’autres programmes d’aides, facilitera la vie d’environ 1,3 million de déplacés internes et des communautés affectées, à la fois dans l’État de Borno et dans les régions voisines.

« Notre assistance ne visera pas uniquement les besoins immédiats, mais permettra aussi de relancer des services fondamentaux, de stimuler et de créer de l’emploi, particulièrement pour les jeunes et les femmes », a-t-il ajouté.

Son collègue à l’aide humanitaire et à la gestion des crises, Christos Stylianides, a pour sa part expliqué qu’il s’était rendu sur place à plusieurs occasions et avait été témoin des souffrances causées par le terrorisme, mais aussi de la force et de la détermination des populations locales de reconstruire leurs vies. « C’est cette volonté de construire un avenir meilleur que l’UE soutiendra », a-t-il précisé.

Le Nigéria est l’un des pays où la famine guette cette année, tout comme la Somalie, le Soudan du Sud et le Yémen.

Le Nigéria dénonce le chantage commercial de Bruxelles

Le Nigéria a pointé du doigt les travers des accords de partenariat économique que l’UE négocie avec les pays d’Afrique, du Pacifique et des Caraïbes. Mais la commissaire Cecilia Malmström a écarté toute réouverture des négociations.