L’UE débloque des aides supplémentaires pour le Népal

Christos Stylianides au Népal. [European Commission]

Le lundi 4 mai, la Commission européenne a donné son feu vert à l’envoi d’aides supplémentaires au Népal après le tremblement de terre catastrophique de la semaine dernière. 

Après la mission commune UE-ONU au Népal, une aide d’urgence de 3 millions d’euros a été débloquée par la Commission. Le montant des aides européennes d’urgence est donc doublé et permettra de parer au plus pressé dans les zones les plus durement touchées. Il s’agit en premier lieu de fournir de l’eau potable, des médicaments et des abris d’urgence, ainsi que de rétablir les télécommunications.

Lors d’une conférence de presse à l’issue de son déplacement d’urgence au Népal, Christos Stylianides, le commissaire à l’aide humanitaire et à la gestion des crises a expliqué avoir éprouvé l’ampleur de la catastrophe et de l’aide dont le pays aura besoin pour se relever après ce tremblement de terre dévastateur.

Tremblement de terre dévastateur

Le 4 mai au soir, les sources officielles faisaient état de 7 059 morts. Un bilan qui devrait encore s’alourdir, puisqu’un village entier a été emporté par l’avalanche et qu’un grand nombre de personnes, Népalais et touristes étrangers, sont toujours portés disparus, explique un représentant du gouvernement népalais.

« Durant mon séjour de trois jours au Népal, j’ai rencontré des familles qui ont tout perdu. J’ai parlé aux survivants. J’ai vu des enfants traumatisés par cette tragédie. Au nom de tous les Européens, j’ai promis aux Népalais qu’ils n’étaient pas seuls et que la solidarité européenne serait forte et tangible », a déclaré Christos Stylianides.

Le commissaire a également rencontré des équipes de secours et d’aide humanitaire, avec lesquelles il a discuté des moyens d’action les plus efficaces dont dispose l’Europe.

Restrictions douanières

Jamie McGoldrick, représentant de l’ONU, a déclaré que le gouvernement devait absolument alléger certaines des restrictions douanières habituelles. Le gouvernement est en effet très critiqué, puisqu’un volume très important d’aide humanitaire est bloqué à l’aéroport de Katmandou, le seul aéroport international du pays.

Christos Stylianides a assuré avoir abordé le sujet des longues procédures douanières avec les autorités locales. « Je suis content de pouvoir dire que ce problème a été résolu », a-t-il assuré.

>>Retrouver l’interview de l’UNICEF: L’aide au Népal doit être débloquée d’urgence

Neven Mimica, commissaire à la coopération internationale et au développement, a quant à lui expliqué que l’UE s’était engagée à apporter une aide considérable allant du déblocage de fonds à la reconstruction.

Le commissaire a souligné qu’une aide supplémentaire de 16,6 millions d’euros serait directement versée au gouvernement népalais pour la phase de rétablissement initiale. Ces fonds seront disponibles dès cette semaine. Il a ajouté que d’autres aides seraient mobilisées par la suite.

Cette déclaration porte l’aide totale fournie par l’UE depuis le tremblement de terre à 22,6 millions d’euros. Certains États membres ont en outre pris des mesures individuelles pour aider le pays.

>> Lire aussi : Les Européens méconnaissent l’aide au développement

Jusqu’à 2020, la coopération au développement de l’UE pour le Népal est évaluée à 306 millions d’euros, principalement alloués à l’agriculture et au développement rural, ainsi qu’à l’éducation et à la décentralisation, explique Neven Mimica.

« À présent, nous devons déterminer quels programmes, quels projets concrets seront nécessaires, afin que la plupart de ces 306 millions soit utilisée à la construction d’école, de routes rurales, de barrages et de systèmes d’approvisionnement en eau », conclut le commissaire.

Plus d'information

Commission européenne