EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

11/12/2016

L’opposition au CETA ne faiblit pas en Autriche

L’opposition au CETA ne faiblit pas en Autriche

Manifestation anti-TTIP et anti-CETA.

Les membres du Parti social-démocrate allemand sont largement en faveur de l’accord commercial UE-Canada, mais, en Autriche, le président et dirigeant du parti, Christian Kern, semble perdre la bataille anti-CETA. Un article d’EurActiv Allemagne.

Depuis des mois, les tabloïds autrichiens ont pris position contre le CETA et le TTIP, décrié par l’opinion publique. Des personnalités connues, comme Hannes Androsch, ancien ministre des Finances, Georg Kapsch, industriel, Gerhard Drexel, directeur national de Spar et Alexandra Strickner, qui dirige Attac Autriche, soutiennent la campagne.

>> Lire : Feu vert de l’Allemagne au vote sur le CETA

Leurs efforts n’ont cependant pas eu beaucoup de résultats concrets et malgré le soutien de son parti, la position du chancelier, Christian Kern, est isolée. Celui-ci espérait  recevoir un soutien plus général alors qu’il s’apprête à aller à l’encontre de l’UE et de son partenaire de coalition, le Parti populaire autrichien (ÖVP), tous deux favorables à l’accord de libre-échange.

Une enquête nationale a révélé que 88 % des membres du SPÖ interrogés sont opposés à l’application provisoire du CETA, tout comme 89 % des non-membres du parti.

Malgré le taux de réponse plutôt bas à l’enquête, menée auprès de 200 000 électeurs du parti, son résultat est « une grande réussite », selon Georg Niedermühlbichler, député SPÖ, qui assure qu’elle indique une « vision critique claire » vis-à-vis du TTIP et du CETA dans le pays.

Le SPÖ a notamment critiqué le mécanisme de règlement des différends, ainsi que la menace qu’il représente pour l’environnement. 96 % des répondants appellent à « un maximum de transparence » dans les négociations du TTIP et dans tout futur accord commercial.

>> Lire aussi : La France veut que l’UE s’affirme sur le TTIP comme sur Apple