Macron veut enseigner le français aux petits Américains

Macron Trump in New York

En déplacement à New-York, Emmanuel Macron a annoncé la création d’un fonds de soutien aux programmes bilingues français, à destination des écoles publiques américaines.

Emmanuel Macron profite de son déplacement au siège de l’ONU à New York pour promouvoir la culture française aux États-Unis. Depuis les locaux de l’université publique de New York (CUNY), le Président de la République a annoncé la création d’un fonds de soutien aux programmes bilingues à destination des écoles primaires publiques aux États-Unis.

Les budgets alloués à l’éducation fondent dans l’UE

Les États membres investissent de moins en moins dans l’éducation depuis 2009, selon les données d’Eurostat.

Le fonds se verra doté d’un budget de deux millions de dollars (soit 1 665 700 €) déployés sur cinq ans. Le programme de soutien au bilinguisme sera divisé en trois volets.

Un premier programme de financement de projets verra le jour. Il servira à financer l’achat de fournitures ou de formations. Les bénéficiaires seront annoncés le 9 octobre. Un budget de 150 000 dollars par an lui est alloué.

Un second programme, muni d’un budget de 70 000 dollars par an, doit permettre aux écoles publiques américaines d’accueillir des assistants français dans le but de dispenser les cours.

Enfin, un dernier volet qui permettra à des étudiants de toucher une bourse lorsqu’ils décident d’entamer des cursus bilingues français. Il bénéficiera d’un budget de 180 000 dollars par an.

Le Parlement veut désamorcer les « fake news » par l'éducation

Les fausses informations ont envahi les réseaux sociaux, principale source d’information des jeunes. Pour y remédier, les eurodéputés veulent chercher des solutions dans l’éducation, plutôt que dans le contrôle technologique.

Le Président de la République a précisé que ce fonds serait en partie financés par des donateurs privés, parmi lesquels Axa, Bic, Chanel ou la fondation Gould.

Alors que le français est la deuxième langue étrangère la plus enseignée aux États-Unis derrière l’espagnol, avec près de 9 écoles primaires sur 10 proposant des cursus bilingues français, le Président Macron cherche à inscrire ce fond dans un mouvement plus général de rapprochement des cultures française et américaine. Pour le chef de l’État, cet échange culturel constitue un « pont entre nos univers » qui « pourra nous sauver du pire » à l’heure où « des postures donneraient le sentiment […] que la France et les États-Unis pourraient s’éloigner ».