EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

03/12/2016

En formant les médecins, la Roumanie contribue au système de santé britannique

En formant les médecins, la Roumanie contribue au système de santé britannique

La NHS est déjà affaiblie par des rumeurs de privatisation et les protestations des jeunes médecins.

La Roumanie assure participer de manière non négligeable au service national de santé britannique la NHS. Un article d’EurActiv Roumanie.

L’ambassadeur roumain auprès du Royaume-Uni, Dan Mihalache, a largement insisté sur le rôle des Roumains vivant en Grande-Bretagne, et sur la place à leur réserver, lors d’une audition par la commission justice de la Chambre des Lords, créée pour analyser les conséquences possibles du Brexit.

La commission se penche tout particulièrement sur l’impact d’une sortie de l’UE sur les travailleurs étrangers. Elle devrait présenter ses résultats d’ici la fin de l’année.

En ce qui concerne  le NHS, Dan Mihalache a indiqué que chaque étudiant aspirant médecin coûtait plus de 100 000 euros à la Roumanie. « C’est notre contribution au NHS », aurait-il assuré, ajoutant qu’au moins 10 000 Roumains faisaient actuellement partie des services de santé britanniques.

>> Lire : Madrid ne veut plus payer la couverture santé des expatriés britanniques

Si la perte de travailleurs qualifiés inquiète les gouvernements, la Roumanie inclue, l’emploi à l’étranger à des côtés positifs. La Roumanie estime ainsi que l’économie nationale est alimentée de jusqu’à 7 milliards d’euros par an. Même pendant les crises économiques, ce chiffre oscillait entre 3 et 4 milliards d’euros.

Dan Mihalache appelle à une sortie de l’UE claire et prévisible, étant donné que les incertitudes ne font qu’exacerber les tensions sociales, une situation que tout le monde espère éviter, étant donné les éruptions de violence et de xénophobie qui ont suivi le référendum au mois de juin.

L’ambassadeur a également fait remarquer que le principe de libre circulation, notamment des travailleurs, devait être réciproque, et qu’il était dans l’intérêt de tous de trouver une solution qui protège les droits des citoyens européens. Officiellement, environ 272 000 citoyens roumains vivent au Royaume-Uni.