Un nouveau mouvement pro-Européen prend de l’ampleur

La manifestation Pulse of Europe à Bruxelles, le 12 mars. [Francesco Guerzoni/Twitter]

Lyon, Strasbourg, Montpellier ont embrayé ce week-end après Paris. Des milliers d’Européens se rassemblent tous les dimanche pour promouvoir les valeurs européennes, contre le populisme.

Depuis quelques mois, le mouvement Pulse Of Europe appelle les citoyens à se réunir tous les dimanches pour manifester leur attachement aux valeurs européennes. Ses fondateurs, les Allemands Daniel et Sabine Röder, décrivent le mouvement comme une initiative citoyenne non-partisane.

Le mouvement est déjà bien établi en Allemagne, d’où il est originaire et où des manifestations ont lieu dans 35 villes désormais. Il s’est étendu à Bruxelles, Bath (Royaume-Uni), Amsterdam, Paris et, pour la première fois le 12 mars, Lyon, Montpellier et Strasbourg.

En France et aux Pays-Bas, les manifestations ont lieu dans le contexte de campagnes électorales qui se sont penchées sur l’UE et son avenir.

Les adhérents au mouvement estiment que la plupart des Européens croient en l’idée fondamentale de l’Union européenne, et en sa capacité de se réformer, et ne veulent pas sacrifier cet idéal aux tendances nationalistes. Le mouvement clame donc s’opposer aux populistes qui prônent « le repli sur soi, jouant sur l’ignorance et la peur ».

Les participants veulent donc « contribuer à préserver une Europe unie et démocratique,  dans laquelle la liberté, l’Etat de droit, la dignité humaine et les droits fondamentaux sont respectés, pour le bien de tous et la paix sur notre continent ».