L’UE et les opinions publiques : je t’aime, moi non plus ?

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.com PLC.

Cette étude de Salvatore Signorelli, publiée par le think tank Notre Europe, met en lumière l’attention portée par l’Union européenne aux attentes de ses citoyens, que symbolisent les enquêtes « Eurobaromètres ».

Cette étude analyse la façon dont les institutions communautaires « entrent en relation » avec l’opinion publique mesurée à l’échelle européenne.

L’idée n’est pas de s’interroger sur l’existence d’une opinion publique européenne – vaste débat qui demeure ouvert et qui probablement le demeurera jusqu’à ce que des acteurs aient « intérêt » à la faire exister en la faisant « parler » pour s’en réclamer – mais plutôt de faire un compte rendu de ce que les institutions communautaires font, et pourquoi elles le font, à savoir des enquêtes d’opinion transnationales, à l’échelle des 27 pays qui composent aujourd’hui l’UE. 

Lire la suite