EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

03/12/2016

Bruxelles propose une stratégie globale pour l’Arctique

Climat & Environnement

Bruxelles propose une stratégie globale pour l’Arctique

Dans l'Arctique, le réchauffement serait de 4 à 5°C à l'horizon 2050 (Credit: [Denis Burdin]/Shutterstock)

La Commission européenne a proposé une stratégievisant à superviser les activités en Arctique afin d’atténuer  les effets du changement climatique, qui touchent deux fois plus cette région que le reste du monde.

Le communiqué, présenté le 27 avril par la responsable de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, cherche à « renforcer l’engagement politique et accroitre ses actions dans la région [arctique] » grâce 39 mesures orientées vers la protection de l’environnement, le développement durable et la coopération internationale.

Selon la Commission, cette stratégie sera basée sur « l’importance particulière donnée à la recherche, la science et l’innovation ».

Federica Mogherini a expliqué que la nouvelle stratégie pour l’Arctique, qui doit encore être soutenue par le Conseil de l’UE et le Parlement européen, cherchera à surmonter les défis du changement climatique.

>> Lire : L’Arctique souffre de la qualité de l’air en Europe

La Haute Représentante a souligné l’importance de la dimension économique et sociale du projet. Étant donné l’« énorme potentiel économique » de l’Arctique, Federica Mogherini a rappelé qu’il était indispensable de « garantir un développement durable de la région, tout en y intégrant les communautés autochtones » qui y vivent en majorité.

Elle a également affirmé qu’il s’agissait d’une région stratégique pour la politique de défense et de sécurité commune de l’UE, puisque les États-Unis, la Russie, le Canada, l’UE, et d’autres pays appartenant à l’espace économique européen, y sont présents.

« C’est un bon exemple de stratégie de coopération constructive. Nous devons nous assurer que cette coopération se maintient, voire, augmente », a-t-elle estimé.

Développement durable et coopération

Karmenu Vella, commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche a quant à lui ajouté qu’avec cette stratégie, l’UE tente de contribuer à l’avenir de l’Arctique, une région qui « se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne mondiale ».

Le commissaire a souligné que « pour développer une politique durable, la coopération [était] clé » et s’est adressé aux 28 pour qu’ils « contribuent à un modèle économique durable », modèle dans lequel les entreprises européennes investissent.

>> Lire : L’Arctique attise les convoitises européennes

Pour cela, Karmenu Vella a rappelé l’importance de prendre en compte les quatre millions de personnes qui vivent dans la région Arctique et de chercher une politique inclusive pour inclure ces citoyens dans les activités de développement.

La proposition de l’exécutif tend à fournir « un cadre plus cohérent pour l’action de l’UE et ses programmes de financement », tout en prenant en compte la loi communautaire en vigueur et les activités et projets en cours et futurs de l’UE, a-t-il indiqué.

Concrètement, la Commission propose de maintenir ses engagements de réduction des émissions de CO2 (40 % d’ici à 2030 et 80 % d’ici à 2050), d’améliorer la coordination entre les programmes de financement européens pour l’Arctique, d’identifier les priorités, continuer de coopérer avec ses partenaires et de participer aux forums internationaux.

Peuples autochtones

Elle assure qu’elle maintiendra ses engagements à l’égard des peuples autochtones et des communautés locales pour « garantir le respect de leurs droits » et le fait que leurs opinions soient reflétées dans les politiques de la région.

En 2014, le Conseil et le Parlement ont demandé à la Commission et à Federica Mogherini d’élaborer un cadre plus cohérent pour l’action européenne et les programmes de financement en Arctique.

L’Arctique comprend le centre de l’océan arctique, les mers régionales de Barents, de Kara et de Chukotka et les territoires du Canada, du Danemark, de la Finlande, l’Islande, la Norvège, la Suède, la Russie et les États-Unis.