Manuels Valls veut un « vrai débat » public sur le traité transatlantique

Manuel Valls [Crédit [PS/Flickr]

Le premier ministre a appelé à la tenue d’un « vrai débat » sur le projet d’accord commercial entre l’UE et les Etats-Unis, a-t-il déclaré le 3 novembre, s’inquiétant de voir l’opinion croire à une « négociation cachée » qui « nourrit tous les fantasmes ».

Le Premier ministre était interrogé sur sa position concernant le TTIP (partenariat transatlantique de commerce et d’investissement) lors d’un débat avec des étudiants de Sciences Po à Paris.

« Il faut qu’il y ait un vrai débat dans la société sur ce traité », a déclaré le chef du gouvernement. Le traité est dans le viseur notamment de l’extrême-gauche et de l’extrême-droite qui s’inquiètent des effets de l’ouverture des marchés et d’une perte de souveraineté.

Le chef du gouvernement a jugé « insupportable » l’impression d’une « négociation cachée » au sujet de ce traité commercial, dont les négociations sont régulièrement critiquées par ses opposants pour leur manque de transparence.

>> Lire : La Commission risque une enquête sur l’opacité des négociations du TTIP

« Quand il y a ce sentiment-là, il nourrit tous les fantasmes », a déclaré M. Valls.

Le Premier ministre a réclamé « la plus grande transparence, les conditions pour une véritable réciprocité entre l’Europe et les États-Unis, et la protection de nos valeurs et de nos biens ».

« C’est un débat loin d’être terminé », a-t-il ajouté. « Nous voulons favoriser un débat public sur cette question-là », a affirmé le Premier ministre.

>> Lire : La France envisage l’arrêt des négociations du TTIP

Le TTIP vise à éliminer les barrières commerciales entre les deux continents et à réduire les obstacles aux échanges de biens et de services entre l’UE et les États-Unis.