Une pétition recueille trois millions de signatures contre le TTIP

Manifestation Stop TTIP. [Stop TTIP campaign]

Une pétition signée par trois millions de personnes opposées à l’accord commercial UE-USA sera remise à la Commission européenne le mercredi 7 octobre. 

Les opposants au TTIP ont appelé les dirigeants européens à faire une croix sur l’accord qui, selon eux, menace les droits démocratiques et place les intérêts des grandes entreprises avant ceux des citoyens.

« Les trois millions de signatures recueillies pour cette pétition montrent que les Européens s’opposent fermement à ces accords commerciaux axés sur les entreprises. Le peuple d’Europe s’est exprimé, les responsables politiques ne peuvent plus tourner le dos à leurs électeurs », a commenté John Hilary, membre du comité citoyen Stop TTIP et directeur général de War on Want [ONG de lutte contre la pauvreté].

OGM, investisseurs tout puissants, énergie sale et poulet chloré, voici, selon les militants, quelques-uns des risques qui découleront de l’accord.

>> Lire : La France envisage l’arrêt des négociations du TTIP

L’initiative, lancée il y a un an, appelle les institutions européennes et les États membres à arrêter les négociations avec les États-Unis sur le partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (TTIP) et à ne pas ratifier l’accord économique et commercial global (CETA) avec le Canada.

Selon l’activiste Susan George, plus de 500 organisations ont pris part à l’initiative citoyenne européenne (ICE) Stop TTIP.

« En un an seulement, nous avons rassemblé trois fois plus de gens que ce dont nous avions besoin pour qu’une ICE fonctionne selon les règles de l’UE », a expliqué Susan George.

La pétition a été lancée dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne, qui prévoit de demander à la Commission d’agir sur la base d’un million de signatures de sept États membres différents. L’exécutif a toutefois rejeté la proposition, décision qui est actuellement examinée par la Cour européenne des droits de l’homme.

>> Lire : La Commission s’oppose à une Initiative Citoyenne Européenne contre le TTIP

« Cet immense succès montre à quel point l’opposition au TTIP et au CETA s’est amplifiée à travers l’Europe. S’il existe une once de vérité dans les promesses de transparence et de consultation des citoyens, les institutions européennes doivent organiser une audition au Parlement et la Commission doit agir pour mettre un terme aux traités », a estimé Susan George. 

Helmut Scholz, responsable de la politique commerciale du groupe de gauche GUE/GVN au Parlement européen, a salué l’initiative.

« La société civile a développé cette initiative remarquable et a remporté le soutien de plus de trois millions de personnes, c’est extrêmement significatif », a-t-il déclaré tout en encourageant la Commission à respecter la volonté exprimée par un nombre record d’Européens. 

Contexte

Les négociations entre les États-Unis et l’Union européenne sur le partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (TTIP) ont débuté en juillet 2013.

Depuis la formation du nouveau Parlement européen plus eurosceptique, l’opposition à l’accord de libre-échange s’est intensifiée.

La ratification du Partenariat transatlantique pourrait avoir un impact sur près de 40 % du PIB mondial. Le marché transatlantique est le plus important au monde en termes de biens et services.

S’il est couronné de succès, l’accord permettrait aux entreprises d’économiser des millions d’euros et de créer des milliers d’emplois des deux côtés de l’Atlantique. Le ménage moyen européen pourrait épargner jusqu’à 545 euros par an et le PIB européen pourrait croître de près de 0,5 %, selon les estimations de la Commission.

Bruxelles et Washington souhaitent boucler les négociations et conclure un accord d’ici le début de l’année prochaine.