EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

23/01/2017

L’UE soupçonne MasterCard de gonfler ses prix

Concurrence

L’UE soupçonne MasterCard de gonfler ses prix

shutterstock_208595395.jpg

La Commission européenne a informé jeudi le groupe américain MasterCard qu’elle le soupçonnait d’infraction aux règles de la concurrence.

La bataille entre Bruxelles et MasterCard sur les commissions interbancaires se poursuit. Après avoir ouvert une enquête contre l’entreprise en avril 2013, la Commission européenne a annoncé le 9 juillet avoir franchi une nouvelle étape en envoyant sa communication des griefs.

Dans cette communication, l’exécutif européen reproche à MasterCard d’une part d’augmenter artificiellement le coût des paiements par carte par le biais de ses propres règles sur les transactions transfrontalières au sein de l’Union européenne et via les commissions appliquées aux commerçants sur les paiements réalisés avec des cartes non-européennes.

>>Lire : MasterCard devant la CJUE à propos des commissions sur les paiements par carte

« Nous soupçonnons actuellement MasterCard de gonfler artificiellement les coûts des paiements par carte, au préjudice des consommateurs et des commerçants de l’UE », a dit la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, citée dans un communiqué de la Commission.

MasterCard a désormais la possibilité de s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés, peut-on lire dans ce communiqué, qui rappelle que l’envoi d’une communication de griefs ne préjuge pas de l’issue de l’enquête, initiée il y a deux ans.

De son côté, le géant américain des cartes de crédit a indiqué qu’il « allait officiellement répondre à cette communication de griefs et travaillait avec la Commission européenne sur le sujet dans le cadre du dialogue constructif en cours. »

>>Lire : Mastercard remporte la première bataille face à la Commission