96% des fast-foods ne trient pas leurs déchets

Ronald, la mascotte légendaire de Mc Donald's. [Westworld]

Gros producteurs de déchets, les fast-foods ne les trient pas, en violation de leurs obligations réglementaires, révèle une enquête de Zero Waste France. Un article de notre partenaire, le JDLE.

Dans les grandes enseignes de la restauration rapide, la réglementation sur les déchets passe à la trappe. La très grande majorité des restaurants n’appliquent pas le décret « 5 flux » du 10 mars 2016, qui oblige tous les gros producteurs (1.100 litres de déchets par semaine) à trier à la source leurs papiers-cartons, plastiques, métaux, verres et bois depuis le 1er juillet 2016.

C’est ce qu’ont constaté les équipes locales de Zero Waste France, qui ont mené l’enquête entre juillet et septembre 2017 auprès de 122 fast-foods McDonald’s, Burger King et KFC à Lille, Paris, Toulouse et Toulon. Résultat: seuls 5 restaurants étaient dans les clous, ayant mis en place des bennes séparées. Les autres tournent le dos au recyclage.

1 kg de déchets d’emballages par seconde

Pourtant, l’enseigne McDonald’s produit chaque jour, dans l’Hexagone, 115 tonnes de déchets d’emballages. Soit 1 kilogramme par seconde. Pour la majorité des papiers et cartons usagés, ceux-ci sont envoyés en incinération et en décharge alors qu’ils pourraient être recyclés.

« Alors que l’obligation de tri s’applique à chaque restaurant, il semble inconcevable qu’une grande chaîne comme McDonald’s n’ait pas d’ores et déjà accompagné ses franchisés à se mettre en conformité avec la réglementation française », pointe Laure Chatel, chargée de plaidoyer à Zero Waste France. L’ONG lance une pétition en ligne pour faire changer les pratiques des 4 plus grandes enseignes de la restauration rapide.