EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

08/12/2016

L’agroforesterie représente un dixième des terres agricoles de l’UE

Développement durable

L’agroforesterie représente un dixième des terres agricoles de l’UE

forest.jpg

L’agroforesterie couvre environ 15,4 millions d’hectares dans l’Union européenne, soit environ 9% de sa surface agricole, selon des résultats d’un projet de recherche AGFORWARD. Un article de notre partenaire le JDLE.

Piste agroécologique parmi les plus souvent citées, l’agroforesterie consiste à planter des arbres en bordure (ou à l’intérieur) d’un champ agricole (ou d’un pâturage), en vue d’augmenter la biodiversité et la richesse organique du sol, pour permettre une meilleure productivité.

Elle fait l’objet d’un plan de développement du ministère de l’Agriculture, lancé en décembre 2015 jusqu’en 2020.

En France comme en Europe, on en sait sur l’étendue de l’agroforesterie dans le paysage agricole. Quelques études ont livré des chiffres très variables, allant de 3,3 millions d’hectares à 114 millions d’hectares en Europe, cette dernière estimation consistant en la surface agricole dont la couverture est d’au moins 10% d’arbres.

Or, présence d’arbres ne signifie pas forcément agroforesterie, conçue comme une technique d’optimisation agricole. La réalité pourrait se situer entre les deux chiffres: probablement autour de 15,4 millions d’hectares, soit environ 9% de la surface agricole de l’UE, selon des chiffres présentés lors de la 3e conférence internationale sur l’agroforesterie, qui se tient du lundi 23 au mercredi 25 mai à Montpellier.

Des premiers résultats de cette étude ont été publiés en décembre 2015 par AGFORWARD, mais les chiffres ont été rajustés à la baisse depuis.

L’élevage loin devant

Menée dans le cadre du projet européen AGFORWARD, financé jusqu’en décembre 2017 par l’UE en vue de promouvoir cette pratique en Europe, cette étude, présentée par Michael Den Herder, de l’Institut européen de la forêt à Joensuu (Finlande), a été menée par analyse de la base de données LUCAS, détenue par Eurostat et qui a trait à l’usage des sols dans l’UE.

Parmi les divers modes d’agroforesterie étudiés, c’est celle l’associant à l’élevage qui est la plus courante, avec 15,4 millions d’hectares, très loin devant celle en lien avec les cultures végétales, à seulement 358.000 hectares.

Une analyse par pays révèle de très nettes variations: en surface absolue, l’Espagne, et particulièrement son sud-ouest, arrive loin devant, suivie par la Grèce, la France, l’Italie et le Portugal. En surface relative, rapportée à la surface agricole totale du pays, l’Europe du sud est toujours en tête, la première place revenant à Chypre, suivie du Portugal, de la Grèce et de l’Espagne (tous au-delà de 30%), tandis que la France, entre 5 et 10%, est en 11e position.

logo-jdle.gif