EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

31/07/2016

Les pluies acides continuent d’endommager la faune et la flore

Développement durable

Les pluies acides continuent d’endommager la faune et la flore

Pollution atmosphérique, niveau 9. London, April 2014. [David Holt/Flickr]

Le dioxyde de soufre, responsable des pluies acides, menace toujours la faune et la flore européennes. L’Agence européenne de l’environnement s’en inquiète.

L’Union européenne continue d’émettre une quantité excessive de dioxyde de soufre (SOx), l’un des produits chimiques responsables de l’acidification atmosphérique, des pluies acides et de l’émission d’azote. Ces phénomènes peuvent entraîner à leur tour une eutrophisation, c’est-à-dire la dégradation du milieu aquatique provoqué par un excès de certains engrais et d’eaux d’égout. En d’autres termes, les algues se prolifèrent dans l’écosystème ce qui entraîne « l’étouffement » de la faune dans le milieu aquatique.

Environ 60 % des écosystèmes sont concernés par l’eutrophisation, comparé à 80 % en 1990, selon le rapport publié le 30 juin par l’Agence européenne de l’environnement (AEE).

Hans Bruyninckx, le directeur exécutif de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a estimé :« Même si la pollution atmosphérique ne provoque pas autant de dégâts qu’auparavant, nous avons toujours des difficultés à protéger les écosystèmes des effets néfastes, tels que l’eutrophisation […] C’est particulièrement frappant de voir que le problème semble tout aussi important dans les zones naturelles protégées. »

Les pluies acides avaient inquiété l’opinion publique dans les années 1970. Des forêts entières, mais aussi des populations de poissons, comme la truite sauvage et le saumon atlantique avaient été très affectés.

À l’inverse, le taux d’émission de SOx a chuté de 84 % entre 1990 et 2012. À l’heure actuelle, environ 5 % des écosystèmes européens sont touchés par l’acidification. En 1880, environ la moitié des écosystèmes les plus sensibles était toutefois exposée à des excès de SOx.

Plus d'information