EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

30/09/2016

Les régions poussent l’UE sur la voie de la réduction des déchets

Développement durable

Les régions poussent l’UE sur la voie de la réduction des déchets

waste and landfill.jpg

La Semaine européenne de la réduction des déchets a débuté ce weekend. Une initiative des régions européennes visant à attirer l'attention sur la gestion des déchets et présenter quelques initiatives locales intéressantes.

Le coup d'envoi de la Semaine de la réduction des déchets (16-23 novembre) est donné. Cette initiative vise à changer les habitudes en matière de gestion des déchets en Europe. En encourageant la réduction de la consommation, la réutilisation et le recyclage des déchets.

Ce projet est piloté par l'Association des cités et régions pour le recyclage et la gestion durable des ressources, un réseau fondé en 1994 regroupant une centaine d'autorités locales et régionales.

Soutenu par le programme LIFE+ et le fonds de l'UE dédié à l'environnement, ce projet regroupe 21 pays, dont certains États non membres de l’UE tels que le Bénin, la Bosnie, le Brésil ou encore l'Islande.

Au début de cette semaine, le commissaire en charge de l'environnement, Janez Poto?nik, a lancé un appel auprès des municipalités d'Europe en vue d’augmenter leur part de déchets recyclés. Certaines d'entre elles enfouissent encore plus de 90 % de leurs déchets.

« La réutilisation et le recyclage des déchets est une voie très prometteuse. Nous réalisons de grands progrès dans le domaine de la hiérarchisation des déchets […] en réduisant l'enfouissement et en augmentant leur recyclage ».

La hiérarchie des déchets de l'UE définit la pyramide de la gestion des déchets. Les techniques les moins polluantes figurent au sommet et les plus nuisibles à la fin. Dans l'ordre, figurent la prévention, la préparation en vue du réemploi, le recyclage, la valorisation et la mise en décharge.

L'enfouissement des déchets pollue l'atmosphère et les rivières. De plus, un grand nombre de déchets doit être produit à partir de nouveaux matériaux, ce qui a également des conséquences sur l’environnement.

L'Union européenne encourage par conséquent les régions à se tourner vers une « économie circulaire », caractérisée par une réutilisation et un recyclage de la quasi-totalité voire de l'intégralité des déchets.

Le commissaire Poto?nik a ajouté que « des initiatives locales telles que la Semaine européenne de la réduction des déchets sont des voies importantes à explorer afin de faire participer tous les citoyens à la création d'une société sans déchet ».

Au niveau local

Nombre d'initiatives sont lancées à travers l'Europe afin de tenter de réduire les rejets de déchets.

Également fondée en 1994, l'Association espagnole des centres de recyclage pour l'économie sociale et solidaire (Aeress), a déjà pris part à cinq reprises à la Semaine européenne de la réduction des déchets.

Elle a d’ailleurs gagné en 2010 un prix pour son rôle lors de la campagne « Waste Watchers ». Cette campagne vise à sensibiliser les différents acteurs, notamment les propriétaires de magasin, aux enjeux liés à la gestion des déchets.

En outre, l'Aeress emploie des chômeurs de longue durée ainsi que des personnes socialement vulnérables.

Les membres de l'association sont présents dans 14 des 17 communautés autonomes espagnoles. En septembre 2010, le ministère de l'Intérieur a qualifié l’Aeress d'association d’intérêt public.

Dans la continuité de la Semaine de la réduction des déchets, aura lieu le 10 mai 2014 la Journée européenne de nettoyage. À cette occasion, des bénévoles nettoieront leurs quartiers et leurs plages.

Contexte

En moyenne, chaque citoyen européen produit 503 kilos de déchets municipaux par an, ce niveau varie de 300 à 700 kilos en fonction des États membres.

Selon un rapport publié en mars par l'Office des statistiques de l'Union européenne, Eurostat, 37 % des déchets aboutissaient à la décharge, 25 % étaient recyclés et 15 % étaient compostés en 2011. Quelque 23 % étaient incinérés, généralement pour récupérer de l'énergie.

L'Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, la Belgique, l'Autriche et le Danemark ont en grande partie abandonné le système d’enfouissement des déchets. De leurs côtés, la Roumanie, la Bulgarie et Malte y ont encore recours pour la quasi-totalité de leurs déchets municipaux aux décharges publiques.

En février, l’ONG Amis de la Terre Europe a publié un rapport montrant que seulement 25 % des déchets municipaux européens étaient recyclés.

La Commission européenne a récemment soumis des propositions visant à réduire l'utilisation de sacs plastiques légers, les plus dangereux pour l'environnement. Chaque citoyen européen en utilise à peu près 200 par an.

Prochaines étapes

  • 24 novembre 2013 : Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD)
  • 10 mai 2014 : La Journée européenne de nettoyage

Plus d'information