L’UE encourage un marché commun dans les Balkans

Johannes Hahn a rencontré les dirigeants des six pays candidats des Balkans occidentaux. [European Commission]

L’UE encourage les pays des Balkans occidentaux à créer un marché commun, qui pourrait créer plus de 80 000 emplois dans une région où le chômage reste élevé.

« Au très court terme et au moyen terme, [un marché commun] permettrait […] de créer plus de 80 000 emplois dans la région », a assuré Johannes Hahn, commissaire à l’élargissement, lors d’une conférence de presse à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine.

Cette déclaration suivait une rencontre avec les Premiers ministres de six pays des Balkans occidentaux : l’Albanie, la Bosnie, le Kosovo, la Macédoine, le Monténégro et la Serbie, tous candidats à l’adhésion à l’UE.

Le commissaire s’est félicité de l’initiative des dirigeants de ces pays, qui ont décidé de mettre en place un marché commun régional. Cela signifie la fin des obstacles aux frontières, afin d’autoriser la libre-circulation des biens et services. « C’est aussi une bonne préparation pour l’intégration à l’UE », a ajouté Johannes Hahn.

« L’UE ne sera jamais complète sans les Balkans occidentaux»

Johannes Hahn, commissaire à l’élargissement, a salué les progrès réalisés par les pays des Balkans occidentaux en vue de leur adhésion et assuré que l’UE « ne serait jamais complète » sans eux.

Une déclaration commune publiée par la Commission après la rencontre indique que l’UE encourage les pays candidats des Balkans à approfondir la coopération régionale.

« Dans notre progression vers un avenir européen en tant qu’États individuels, nous reconnaissons la nécessité d’unir nos forces en tant que région. Nous coopérons pour créer de nouvelles occasions », y lit-on.

Pourtant, tout le monde n’est pas convaincu. Goran Svilanović, le diplomate serbe qui dirige le Conseil de coopération régionale, un centre basé à Sarajevo qui œuvre pour l’intégration euro-atlantique des Balkans occidentaux, a ainsi récemment déclaré qu’après le référendum néerlandais et l’accord d’association conclu avec l’Ukraine, les pays de la région ne croyaient plus à une accession européenne.

Mogherini s'inquiète de l'instabilité politique des Balkans occidentaux

Federica Mogherini, représentante européenne pour les affaires étrangères, revient d’un déplacement dans les Balkans occidentaux, où les six pays candidats à l’adhésion font face à une pression accrue.