Le ministre de la Défense serbe limogé après une remarque dégradante

Bratislav Gaši?, ex ministre de la Défense [YouTube]

Le ministre de la Défense serbe a été démis de ses fonctions après avoir insulté une journaliste. Un article d’EURACTIV Serbie.

« J’adore les [femmes] journalistes qui s’agenouillent facilement », a déclaré Bratislav Gaši?, le ministre serbe de la Défense, à une journaliste qui s’était accroupie. Non seulement ce commentaire est sexiste et dégradant, mais il traduit également « une attitude politique claire », dénonce B92, le média qui emploie la journaliste. L’épisode à été filmé, sans quoi il aurait sans doute été passé sous silence.

Suite aux protestations des journalistes, des médias, des associations professionnelles et du public, Aleksandar Vu?i?, le Premier ministre, a annoncé que son ministre serait démis de ses fonctions. L’UE et l’OSCE critiquent régulièrement les limites de la liberté de la presse en Serbie.

Ces commentaires sont pourtant « incroyable, même en Serbie », selon le commissaire serbe à l’information d’intérêt public, Rodoljub Šabi?.

L’incident a eu lieu le 6 décembre, lors d’une visite du ministre à l’usine de Prva Petoletka, à Trstenik, dans le centre du pays. À l’entrée de l’usine, certains journalistes se sont agenouillés pour que leurs homologues derrières eux puissent filmer le ministre. C’est alors que la remarque a fusé.

Bratislav Gaši? a été contraint de s’excuser, des heures plus tard. Il s’est alors déclaré « sincèrement » désolé de son « comportement scandaleux et honteux ». L’association des journalistes de Serbie a fait remarquer que ces excuses auraient semblées « plus sincères » si elles avaient été offertes immédiatement.

Les commentaires de Bratislav Gaši? illustrent bien la manière dont les autorités serbes traitent les journalistes, la liberté de presse et même les citoyens, a pour sa part fait remarquer l’association des journalistes indépendants de la région de Vojvodina.  Une manifestation de protestation a eu lieu le lendemain, le 7 décembre.

« Nous sommes contents de voir que l’action scandaleuse du ministre provoque, du moins pour l’instant, une bonne réaction du public. Nous espérons que cela encouragera nos collègues à se battre davantage pour leurs droits et leur dignité », a également déclaré l’association.

Un grand nombre de membres du gouvernement a toutefois montré de la sympathie à l’encontre du ministre déchu. Aleksandar Vu?i?, qui a pourtant décidé de son renvoi, a ainsi souligné que Bratislav Gaši? était un bon ministre, qui « faisait son boulot dix fois mieux que ceux qui le critiquent ».

Aleksandar Vulin, le ministre du Travail, a assuré que « M. Gaši? était un homme bon et honnête » et s’est déclaré « désolé » de la situation.