Le Kosovo revendique des droits de propriété et attise les tensions avec la Serbie

Le Kosovo a décidé de prendre possession des propriétés de l’Ex-Yougoslavie, ajoutant de la pression à une relation déjà tendue avec la Serbie. Un article d’Euractiv Serbie.

Le gouvernement serbe a réagi rapidement, en annonçant qu’il allait bientôt annuler la décision. Le Premier ministre serbe, Aleksandar Vučić, devait profiter du sommet des Balkans occidentaux à Sarajevo pour expliquer à son homologue kosovar, Isa Mustafa, qu’une telle décision n’avait pas de sens.

Selon le partenaire d’Euractiv Beta, l’agence cadastrale du Kosovo a été chargée d’enregistrer immédiatement tous les biens immobiliers, c’est-à-dire plus de 2 millions de mètres carrés d’édifices, dont une station de ski et un complexe minier, mais aussi des terres, en tant que propriété du Kosovo.

Le gouvernement de Priština a tout fait pour ne pas faire parler de cette décision, puisqu’elle a fait la une des journaux seulement deux semaines après son adoption, le 1er mars.

La succession des biens de l’Ex-Yougoslavie est un sujet complexe pour les anciennes républiques : la Macédoine, le Monténégro, la Bosnie, la Serbie, la Croatie et la Slovénie. C’est encore plus compliqué pour le Kosovo, car il n’a pas le statut de république, mais aussi parce que la Serbie refuse de reconnaître l’indépendance auto-proclamée du Kosovo.

Le processus d'adhésion de la Serbie se poursuit

La Serbie peut s’attendre à un feu vert pour l’ouverture d’au moins un chapitre de ses négociations d’adhésion à l’UE la semaine prochaine, a assuré Johannes Hahn, commissaire à l’élargissement. Un article d’EURACTIV Serbie

Le ministre serbe en charge du Kosovo et de la Métochie, Marko Đurić, a déclaré qu’il demanderait au gouvernement serbe d’annuler la décision du gouvernement de Priština de saisir les propriétés au Kosovo.

Le ministre serbe des Affaires étrangères, Ivica Dačić, a qualifié la décision du Kosovo d’ « inacceptable, illégale et préjudiciable ».

« En prenant une décision unilatérale, Priština montre qu’elle n’est pas intéressée par le dialogue à Bruxelles », a déclaré Ivica Dačić, ajoutant que la Serbie avait soulevé la question plusieurs fois durant les négociations à Bruxelles, mais que les Kosovars n’avaient pas souhaité discuter de cela.

Pas de succession entre la Serbie et le Kosovo

Selon l’analyste Dušan Janjić, à l’heure actuelle, les décisions de Belgrade n’ont aucun impact sur le Kosovo. En effet, dans le cadre du processus d’adhésion à l’UE, la Serbie a accepté que ses lois ne soient pas applicables au territoire du Kosovo, et par conséquent, le pays n’a pas le droit d’annuler des décisions dans le pays.

Le Kosovo a pris cette décision sur la propriété en suivant la logique de succession de l’ancienne Yougoslavie, a-t-il ajouté, expliquant que la Serbie ne pouvait pas entrer dans un tel processus avec le Kosovo puisqu’elle ne reconnaissait pas son indépendance.

Selon Dušan Janjić, la Serbie devrait résoudre ce problème à travers les négociations.

Mogherini s'inquiète de l'instabilité politique des Balkans occidentaux

Federica Mogherini, représentante européenne pour les affaires étrangères, revient d’un déplacement dans les Balkans occidentaux, où les six pays candidats à l’adhésion font face à une pression accrue.

La propriété est une thématique qui n’a pas encore été discutée durant les négociations avec l’UE sur la normalisation des relations entre la Serbie et le Kosovo. Le côté serbe soutient avoir voulu mettre cette question sur la table, mais le Kosovo a refusé.

Les négociations, qui sont un passage obligatoire pour l’adhésion de la Serbie et du Kosovo à l’UE, sont en pleine crise depuis que Priština a annoncé qu’elles les suspendaient jusqu’à la libération du responsable politique kosovar Ramush Haradinaj, arrêté en France le 4 janvier, selon un mandat d’arrêt d’Interpol pour une extradition vers la Serbie.

Ramush Haradinaj a été mis en examen en Serbie pour les crimes de guerre commis au Kosovo en 1998 et 1999 et attend le verdict d’un tribunal français, qui devrait être rendu en avril.