Barroso pris pour cible par des jeunes mécontents lors d’un débat

Le président de la Commission européenne a été la cible de lancers d'œufs lors d'un débat en Belgique sur l'avenir de l'Europe. Des jeunes l'ont tenu responsable des politiques d'austérité et de la mort de migrants à Lampedusa.

« Debating Europe » est une série de réunions avec des citoyens dans l'ensemble de l'UE, organisées à l’occasion de « l'Année 2013 des citoyens ». José Manuel Barroso et Didier Reynders, le ministre belge des affaires étrangères, ont participé à l’un des évènements à Liège (Belgique).

L'incident aurait eu lieu après une heure de débat lorsque les modérateurs ont donné la parole à deux jeunes.

Le premier a mentionné un Eurobaromètre et a dit à José Manuel Barroso : « 95 % de vos citoyens rejettent les politiques d'austérité et ne sont pas écoutés ». La seconde l'a tenu « responsable » de l'« Europe forteresse » qui a provoqué la mort d'immigrants.

L'un des modérateurs les a interrompus pour leur rappeler qu'ils étaient censés poser des questions, mais le président de l'exécutif leur a demandé de poursuivre. « Les agriculteurs européens perdent de l'argent pour chaque œuf vendu en raison de vos politiques de libre-échange », a déclaré le jeune homme. Ils ont ensuite lancé des œufs quand on leur a repris les micros.

Selon Europa Press, les œufs n'ont pas atteint le président de la Commission ni les autres participants au débat. Les œufs ont toutefois laissé des traces sur la scène. Après l'expulsion des deux jeunes de la salle, le débat aurait repris normalement.

José Manuel Barroso a récemment été hué à Lampedusa, la petite île italienne au large de la Sicile. Quelque 270 immigrants s’y sont noyés à la suite d'un naufrage il y a deux semaines. L'une des manifestations les plus spectaculaires à l’encontre de M. Barroso a toutefois eu lieu dans son propre pays, le Portugal. Des citoyens l'y ont accusé de faire payer les pauvres pour les fautes des banquiers.

Plus d'information