EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

30/09/2016

Les Verts sont prêts à discuter avec Juncker

Élections 2014

Les Verts sont prêts à discuter avec Juncker

Ska Keller. Berlin, novembre 2013. [Heinrich-Böll-Stiftung/Flickr]

Le Parti vert européen a remporté 55 sièges, soit 11 de plus par rapport à 2009. Bon nombre de nouveaux petits partis pourraient également rejoindre le groupe écologiste.

« Le message écologiste s’étend également dans des pays où nous n’avions pas de représentants parce que nous avions de bons candidats dans l’ensemble de l’Europe », s’est félicitée Ska Keller, la tête de liste des Verts.

En ce qui concerne la présidence de la Commission, l’Allemande a indiqué le remplaçant de José Manuel Barroso devrait être l’un des candidats têtes de liste qui se sont présentés il y a quelques mois. Le 25 mai, elle avait déclaré que le parti vert « souhaiterait certainement s’entretenir avec Jean-Claude Juncker », le candidat du Parti populaire européen (PPE).

« Nous, les Verts, votons seulement pour un candidat qui soutient les priorités écologiques », a ajouté Ska Keller.

Rebecca Harms, l’un des ténors du parti vert allemand a déclaré pour sa part lors d’une conversation sur Skype depuis Berlin : « Pour nous, les Verts, la soirée est bonne. Nous sommes ravis d’être à nouveau le quatrième parti du Parlement européen. Nous sommes essentiels au développement de l’Europe. »

Peu après l’annonce des résultats provisoires officiels, elle a expliqué à EurActiv Allemagne qu’on avait ignoré à tort les Verts.

« Nous avions un fort vent de face et tout tournait autour du duel Schulz-Juncker lors des dernières semaines. Nous avons pourtant gagné des votes supplémentaires. Cela révèle une chose : la population est encore consciente qu’une force est nécessaire en Europe en vue de représenter les responsabilités par-delà notre génération », a affirmé Rebecca Harms.

La plus grande victoire du groupe des Verts lors de dimanche soir semble venir de Suède. Le Parti de l’environnement y a atteint la deuxième place avec 15,2 % des voix. Comme EurActiv l’avait prédit, les Verts britanniques ont également obtenu un bon résultat.

>> Lire : Les Verts britanniques, surprise des européennes ?

Dans le même temps, de nouveaux partis, comme le Parti pirate allemand et l’Initiative féminine suédoise, pourraient également rejoindre ce groupe.

Contexte

Entre le 22 et le 25 mai, les citoyens européens ont élu les représentants d'un nouveau Parlement européen, soit 751 eurodéputés. Le 27 mai sera toutefois une date décisive pour l'exécutif européen : les dirigeants européens se réuniront à Bruxelles pour désigner le prochain président de la Commission.

Devant le Parlement, la nouvelle tête désignée par les États membres à la Commission devra cependant recevoir au moins le soutien de 376 eurodéputés pour espérer être élu. Il est très probable qu’une grande coalition porte le candidat vainqueur : Jean-Claude Juncker. Une coalition des socialistes, des libéraux, des Verts et de la gauche radicale pourrait soutenir Martin Schulz. Mais, les sondages indiquent qu'il y a peu de chances qu'une telle coalition prenne forme.

Prochaines étapes

  •  27 mai : les dirigeants des États membres se réuniront à Bruxelles pour désigner le prochain président de la Commission.