Nick Clegg ferait-il les yeux doux aux travaillistes pour les élections de 2015 ?