Les candidats à la primaire de la droite s’affranchissent de la règle des 3%