10 députés des Français de l’étranger sur 11 En marche

Pieyre-Alexandre Anglade, spécialiste du Parlement européen, élu pour le Benelux. [Pieyre-Alexandre Anglade]

La République en Marche et son allié du MoDem ont remporté dix des onze circonscriptions des Français de l’étranger au second tour des élections législatives, selon les déclarations des candidats sur les réseaux sociaux.

Selon les résultats initiaux, qui doivent être officialisés lundi par le ministère des Affaires étrangères, sont élus les députés Roland Lescure (1ère, Amérique du Nord), Paula Forteza (2e, Amérique du Sud), Alexandre Holroyd (3e, Europe du Nord), Pieyre-Alexandre Anglade (4e, Benelux), Samantha Cazebonne (5e, Espagne, Portugal, Monaco, Andorre), Joachim Son-Forget (6e, Suisse), Frédéric Petit (7e, Europe centrale et Balkans), M’Jid El Guerrab (9e, Maghreb et une partie de l’Afrique de l’ouest), Amal Amélia Lakrafi (10e, Afrique et Moyen-Orient) et Anne Genetet (11e, Russie, Europe de l’Est, Asie, Océanie).

Une seule candidate investie par la REM est battue: il s’agit de Florence Drory, devancée par l’UDI sortant Meyer Habib dans la 8e circonscription réunissant les Français de Chypre, Grèce, Israël, Italie, Malte, Saint-Martin, Turquie et Vatican. Proche de Netanyahou et des religieux israéliens, le député sortant tranche avec ses collègues.

Au total, La République en Marche du président Emmanuel Macron et le MoDem ont remporté dimanche une majorité absolue de 351 sièges à l’Assemblée nationale, sur 577 députés.

En Marche! peut-il devenir le premier parti de France?

Emmanuel Macron est élu. La France a désormais un président. Mais pour avoir des bras, le nouveau président aura besoin d’une majorité à l’issue des législatives des 11 et 18 juin prochains. Un entretien de notre partenaire, Ouest-France.

Adélaïde Zulfikarpasic est directrice de BVA Opinions.

En Marche ! peut-il devenir le premier parti de France à l’issue des …

Un spécialiste du Parlement européen pour le Benelux

Spécialiste selon ses propres dires des «arcanes» du Parlement européen, le candidat du mouvement En Marche! pour le Benelux, Pieyre-Alexandre Anglade, 30 ans, a été élu dimanche député de la quatrième circonscription des Français de l’étranger.

Né à Paris en 1986, Pieyre-Alexandre Anglade, diplômé en affaires européennes et d’histoire, vit à Bruxelles et est depuis près de trois ans directeur de cabinet de l’un des vice-présidents du Parlement européen, le Tchèque Pavel Teliczka. Une fonction dont il a promis de démissionner s’il était élu.

Il a auparavant été durant quatre ans l’attaché parlementaire de l’eurodéputée française du MoDem, Nathalie Griesbeck.

Le député fraîchement élu, qui avait remporté 52% des voix au premier tour, a confié à l’AFP qu’il ne s’était jamais «engagé» dans les «vieux partis politiques verrouillés de l’intérieur».

Il a expliqué avoir adressé dès février 2016 un courrier au futur président Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, dans lequel il affirmait que sa «façon singulière» de parler aux Français et aux Européens «suscite l’intérêt». En avril 2016, Pieyre-Alexandre Anglade devient bénévole en charge d’En Marche! en Belgique.

L'abstention ternit la franche majorité de Macron à l'Assemblée nationale

Le mouvement En Marche a obtenu une large majorité, avec 360 sièges à l’Assemblée Nationale. L’abstention exceptionnelle, qui a atteint 57 % pour ce second tour, ternit la légitimité de la nouvelle chambre parlementaire.

Un ex ingénieur pour l’Europe centrale

Frédéric Petit, 56 ans, candidat du MoDem investi par la République En Marche pour la 7e circonscription des Français de l’étranger, qui regroupe l’Allemagne, les pays d’Europe centre-orientale et les Balkans, est un «Européen convaincu», expert en énergie et métiers de l’environnement, résidant à Varsovie.

Ingénieur de formation, il a dirigé des entreprises industrielles ainsi que divers projets sociaux et associatifs, en France mais aussi dans des pays d’Europe centrale et en Égypte, où il fut conseiller pour le commerce extérieur de la France.

Depuis peu à son compte, il s’est lancé dans des activités d’expertise, de conseil et de médiation.

«Deux projets me tiennent à cœur: l’Europe et l’environnement/écologie qui fait partie de mon champ d’expertise», disait-il récemment au site lepetitjournal.com, en se déclarant «européen convaincu qui croit énormément en l’axe franco-allemand», contre le danger d’une Europe repliée sur elle-même. Il est marié à une Polonaise.

Obama "En Marche" avec Macron

L’ex président américain a adressé un message de soutien appuyé à Emmanuel Macron, quatre jours avant le vote final.