EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

03/12/2016

Le secteur de l’enveloppe se dit innocent face au retard du scrutin en Autriche

Elections

Le secteur de l’enveloppe se dit innocent face au retard du scrutin en Autriche

Le gouvernement autrichien a repoussé les élections présidentielles pour un problème d’enveloppes. La Fédération européenne des producteurs d’enveloppes (FEPE) conteste cette analyse.

Le gouvernement autrichien a annoncé qu’un problème de fabrication d’enveloppes pour les votes par correspondance nécessitait un nouveau report des élections présidentielles. Le retard des élections met une fois encore le pays, et notamment le gouvernement du chancelier, Christian Kern, dans l’embarras. Le second scrutin, qui était prévu pour le 2 octobre, avait été décidé après que les élections de mai avaient été invalidées pour des problèmes de comptage des voix.

En effet, la Cour constitutionnelle autrichienne a exigé un nouveau vote, le parti d’extrême droite de la liberté d’Autriche (FPÖ) ayant remis en question les résultats.

Le candidat du parti, Norbert Hofer, a perdu de peu l’élection remportée par le dirigeant du parti écologique, Alexander van der Bellen, alors qu’il mène dans les sondages récents. L’élection a été reportée au 4 décembre.

Dans un communiqué de presse, publié le 20 septembre, la FEPE a souligné que le récent ajournement de l’élection présidentielle autrichienne n’avait rien à voir avec les défauts des enveloppes rapportés. Le problème viendrait d’un autre type d’emballage, produit différemment.

Techniquement parlant, les bulletins de vote autrichiens ne sont pas des enveloppes, a expliqué la fédération. Il s’agit de feuilles de papier sur lesquelles sont imprimées des informations et qui sont pliées et cachetées. Il n’y a pas d’emballage de protection supplémentaire. C’est pourquoi il n’est pas possible d’employer le terme d’« enveloppe » pour désigner ces bulletins, s’est défendue l’association.

L’enveloppe est en effet un emballage dont les rebords sont pliés et fermés minutieusement sur trois côtés, tandis que le quatrième côté est prolongé par un volet de fermeture avec une bande adhésive pour que la feuille ou la carte soit glissée à l’intérieur et protégée une fois refermée, a détaillé la FEPE.

Contexte