Le président slovène reconduit pour un mandat de quatre ans

Borut Pahor, le président slovène, après le dernier tour du scrutin qui le donne vainqueur, le 12 novembre 2017. [Antonio Bat/EPA]

Le président slovène, Borut Pahor, a remporté les élections du 12 novembre, et repart pour un mandat de quatre ans, malgré une forte abstention.

Surnommé le « président Instagram », Bohut Pahor, qui se targue d’avoir plus de 40 000 abonnés sur le réseau social et qui poste régulièrement des photos privées, a obtenu 52,9 % des voix dans ce petit pays alpin de la zone euro, comptant deux millions de personnes. Marjan Šarec, son rival et maire de la ville de Kamnik (au nord du pays) a quant à lui remporté 47,1 % des voix. Ce dernier est un ancien comédien et journaliste radio, entré en politique en 2010.

La Slovénie veut être dans le premier cercle d'une Europe à plusieurs vitesses

La Slovénie a plaidé le 27 mars pour faire partie du premier cercle d’une possible Europe « à plusieurs vitesses » voulue par certains dirigeants européens pour sortir l’Union de l’ornière après le Brexit, au grand dam de pays est-européens.

Pressenti pour gagner dès le premier tour, organisé le 22 octobre, Bohut Pahor n’avait finalement pas réussi à obtenir les 50 % nécessaires pour cela.

Cet ancien mannequin de 53 ans a longtemps été président des sociaux-démocrates et a été Premier ministre de la Slovénie de 2008, au début de la crise financière, jusqu’en 2012, date à laquelle son gouvernement a été remplacé par le conservateur Janez Jansa. Bohut Pahor s’est alors présenté à l’élection présidentielle et en est sorti vainqueur.

Le président de la Slovénie n’a pas de pouvoir exécutif, mais conseille le Premier ministre. Bohut Pahor a fait profil bas sur les sujets délicats durant son mandat, alors que le pays était aux prises avec la crise financière et devait restructurer ses banques en 2013 et 2014.

La Slovénie, ancienne République yougoslave, a rejoint l’Union européenne lors de son grand élargissement en 2004 et est devenue le premier nouvel État membre à rejoindre la zone euro en 2007. Le pays présidait le Conseil de l’UE un an plus tard.

Alors que son économie s’est largement relevée de la crise, le pays entretient quelques problèmes non résolus avec son voisin du sud de l’UE, la Croatie, dont une question de frontière maritime dans le nord de l’Adriatique.

Croatie et Slovénie à cran sur leurs eaux territoriales

La Croatie rejette le verdict du tribunal international qui donne accès à la Slovénie aux eaux internationales en passant par un couloir marin en eaux croates. Ce différend pourrait créer de nouveaux obstacles à l’élargissement de l’UE dans les Balkans.