Le lac de Côme passe au tout électrique

L'inventeur de la batterie, Alessandro Volta est né et a vécu à Côme.

Le pittoresque lac de Côme en Italie est devenu la première « destination électrique », suite à l’installation d’un réseau de recharge électrique de grande ampleur.

L’inventeur de la batterie et de l’énergie électriques, le pionnier Alessandro Volta, est né et mort sur les rives du lac de Côme. Il était donc logique que cette destination touristique passe au tout électrique, avec un immense réseau de points de recharge pour les véhicules électriques.

Le réseau italien des jardins historiques (GGI) est parvenu à mettre en place 15 points de recharge pour voitures électriques autour des 170 km de rives du lac, en utilisant la technologie de « recharge à destination » de Tesla.

« Les voitures électriques devraient marcher aux renouvelables »

La hausse des voitures électriques pourrait bien faire l’effet d’un pétard mouillé pour l’environnement si elles sont alimentées par des combustibles fossiles plutôt que par des renouvelables, rappelle le responsable de Dong Energy UK. Un article de notre partenaire, The Guardian.

Ce projet a le soutien de 27 parties prenantes locales, dont des propriétaires d’hôtels et de restaurants, qui ont promis de mettre en œuvre des pratiques écologiques.

Des points de recharge supplémentaires pour les vélos et les bateaux électriques viennent compléter le réseau. GGI espère que les nouvelles infrastructures permettront de réduire la pollution sonore et atmosphérique et de protéger la faune et la flore.

« Notre plus grand atout est notre environnement », a déclaré Judith Wade du GGI. « Le lac sera moins bruyant et offrira aux visiteurs l’air de qualité qu’ils méritent. »

L’association ajoute qu’elle veut « faire du lac de Côme la destination idéale pour ceux qui possèdent une voiture, un vélo ou un bateau électrique, qui veulent faire du tourisme écologique, en respect avec l’environnement, une réalité ».

« Côme – le lac électrique » sera testé jusqu’à la fin de l’année avant que le projet soit déployé au niveau national. De nombreuses destinations touristiques et populaires en Italie souffrent de surpeuplement et d’embouteillages. Le but est donc d’atténuer ces problèmes le plus possible.